Coup d’Etat au Mali : L’analyse très pertinente du journaliste Mamadou Lamine BA

Coup d’Etat au Mali : L’analyse très pertinente du journaliste Mamadou Lamine BA

En tant que républicain et porteur de ses valeurs et principes au cœur, on ne peut se féliciter de ce qui se passe au Mali. Mais on ne peut pas non plus minimiser la souffrance et les réclamations du peuple malien.

La situation au Mali doit être analysée et prise en considération par tous les leaders qui pensent être propriétaires des pays qu’ils dirigent et font ce qu’ils veulent.

Quand les dirigeants montrent qu’ils préfèrent une communauté plus qu’une autre. Quand les dirigeants croient que parce qu’ils sont amis à d’autres dirigeants, ils ont la garantie de leur pérennité au pouvoir.

Quand l’insécurité devient une règle et non une exception. Quand les militaires et gendarmes se font tuer pendant que des hauts gradés des renseignements généraux empochent des centaines de millions de FCFA des mains des  » djihadistes ».

Quand l’économie est noyée dans les marées de la corruption et la concussion. Quand l’autorité s’effrite au profit de la nonchalance et l’immobilisme.

Et d’autres tristes souffrances et autres constats qu’on ignore, le peuple finit par se révolter et reprendre sa souveraineté.

Les pays  » amis » ne feront que constater et faire semblant de condamner. Alpha Condé et Alassane Dramane Ouattara sont avertis.

Que chacun se le tienne pour dit!

2 COMMENTAIRES
  • Mamadou Ba

    En tout cas ce qui se passe au Mali devrait servir d’avertissement à Macky Sall,on ne gere pas un pays suivant sa volonté et ses désirs ,mise à part le problème djihadistes on voit les mêmes symptômes au Sénégal ,une gestion clanique et éthniciste corruptions à tous les niveaux surtout et plus grave celle des magistrats ,des scandales financiers et fonciers, l’accaparement par la France de tous les marchés en plus de l’insolence et l’indiscipline de nos gouvernants ,mais chaque chose a une fin.

  • Modou kheury

    Il faut ajouter à cette liste Macky Sall. Il est est concerné en premier chef par les mêmes griefs si non pires

Publiez un commentaire