BRVM-10 166,31 -0,76 BRVM-C 172,34 -0,50 Dernière mise à jour : Vendredi, 16 novembre, 2018 - 22:45

BOA SN

-2,53

SONATEL

-1,07

TOTAL SN

-0,77
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 24° cloudy-day
Annonces

Coopération Chine – Afrique: le Sénégal « vacciné » en finances et infrastructures

Chine, cooperation, finances, Infrastructures, Sénégal
Coopération Chine – Afrique: le Sénégal « vacciné » en finances et infrastructures

C’est ce 20 Juillet 2018, que Son Excellence XI JINPING, Secrétaire Général du Comité Central du Parti Communiste de Chine, Président de la République Populaire de Chine, entame une nouvelle visite en Afrique. Jamais, dans l’Histoire pluri-millénaire de la Chine, un Président de la République, voire un Homme d’Etat chinois, n’a, autant que Son Excellence XI JINPING, attaché un intérêt, aussi remarquable, au continent africain.

C’est pourquoi, cette première visite de Son Excellence XI JINPING en Afrique de l’Ouest, nous offre – t – elle l’occasion de revisiter les fondements, les caractéristiques et les magnifiques perspectives de Partenariat Stratégique que dégage la Coopération sino – africaine, en général, sénégalo – chinoise, en particulier.

C’est pourquoi, dès le début des Années 2000, en moins de 05 ans, le volume du commerce entre la Chine et l’Afrique a connu une hausse extraordinaire de 294% ! A ce jour, le volume des échanges atteint 150 Milliards de Dollars et, pour la 8 ème Année consécutive, la Chine est le 1 er pays – partenaire commercial de l’Afrique. Egalement, avec la mobilisation de 67,2 Milliards de Dollars, la Chine est le 1 er pays – partenaire Financier de l’Afrique !!

De fait, incontestablement, la Chine fait battre le cœur commercial et économique de l’Afrique ! Les remarquables et décisives avancées de la Coopération sino – africaine, s’expliquent par l’approche chinoise des « Questions africaines ». Car, si l’accès aux ressources et la recherche de Marchés, participent de cette logique, force est de reconnaître que la Chine met l’accent sur le « Potentiel de Développement de l’Afrique », lequel exige, pour son éclosion, l’identification et la réalisation de Projets structurants et piliers du Développement de l’Afrique.

Ainsi, les Infrastructures et les Secteurs – clés que sont l’Agriculture, l’Education et la Santé, sont, en plus des Industries Extractives, les cibles prioritaires de l’intervention chinoise en Afrique. Cela, dans le respect des choix politiques des Peuples et Etats d’Afrique, en dehors de toute forme d’ingérence ou de paternalisme.

Annonces
Annonces

Un commentaire

  1. En tout cas, en période des vaches maigres, à l’orée des années 2000, quand les Occidentaux nous fuyaient, nous autres Africains, comme des pestiférés, nous ne voyions que les Chinois s’approcher de nous, pour nous aider. Ce faisant, rien que cette sollicitude dénué de tout esprit paternaliste ou mercantile, mériterait notre pleine reconnaissance envers le grand Peuple chinois, qui, par ailleurs, présente de nombreuses similitudes avec les peuples africains. Pour toutes ces raisons, et parmi tant d’autres, il est juste que les pays africains partagent leurs ressources avec leurs amis Chinois, en priorité.
    Longue vie à l’amitié sino-africaine !

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *