PUBLICITÉ
« Confisquer la volonté du peuple tout au moins la dévoyer, c’est se dresser contre la démocratie et l’Etat de droit »
PUBLICITÉ

« Confisquer la volonté du peuple tout au moins la dévoyer, c’est se dresser contre la démocratie et l’Etat de droit »

LEGISLATIVES 2022 : LA VICTOIRE DU PEUPLE SENEGALAIS

PUBLICITÉ

Je voudrais, suite aux élections législatives du 31 Juillet 2022, manifester allégeance au peuple sénégalais et féliciter particulièrement, toute l’opposition réunie, pour sa brillante victoire.
Arithmétiquement, il ressort de ces élections que toute l’opposition comptabilise 83 députés, nombre requis pour avoir la majorité absolue. Elle l’a réalisé malgré des irrégularités notées par endroit dans l’organisation et la sincérité du scrutin.

Ces résultats susmentionnés, sont diversement interprétés.
Certains y voient une percée historique de l’opposition, mettant en péril le règne des majorités écrasantes, auquel nos régimes sont habitués.

D’autres par contre, en font une lecture plus désagrégée au pro rota du score revenant à chaque Coalition ou parti, pris singulièrement.

Cette lecture émiettée, relève on le sait, de la volonté du perdant de se faire «  bonne conscience » et de s’agripper sur une pseudo-victoire, parce qu’obtenue sans mérite et ne garantissant aucune gloire «  A VAINCRE SANS MERITE ON TRIOMPHE SANS GLOIRE ».

Le peuple Sénégalais, en tout cas, en rendant difficilement frauduleuses ces élections, au point de se retrouver avec ces résultats, met toute la classe politico-judiciaire devant ses responsabilités.
Elle rappelle aux hommes politiques et aux magistrats, que le socle de la démocratie et de l’Etat de droit, reste le peuple et la sacralité de sa volonté exprimée.

La pertinence même d’une assemblée nationale, découle de l’impossibilité pour tout le peuple de se rassembler pour se prononcer en un temps, sur des questions de société.
Si tel est l’idéal, il est bon de rappeler qu’une telle concertation est difficilement réalisable surtout dans les grandes entités. C’est pourquoi, le député est élu pour porter la voix, l’intérêt et les aspirations du peuple.

Confisquer la volonté du peuple tout au moins la dévoyer, c’est se dresser contre la démocratie et l’Etat de droit.

C’est ce qui explique que ce peuple mature parce que très regardant, puisse garder encore son calme et sa sérénité, en attendant que la justice, comme le veut la constitution, proclame les résultats définitifs.
Il s’attend également à ce que la classe politique respecte son choix, celui d’une opposition majoritaire, à même de porter sa voix et non de la commercialiser pour une raison autre que celle déjà exprimée par le peuple lui-même. C’est dire rejeter toute tentative de récupération de voix obtenue dans l’opposition, aux fins d’assouvir la volonté pour le régime en place, d’avoir la majorité à l’assemblée.

Au regard du spectacle laissé par la défunte législature, le peuple appelle aujourd’hui de tous ses vœux, une assemblée assumant pleinement son rôle de contrôle de l’action gouvernementale, d’Evaluation des politiques publiques et de Proposition et Vote des lois en conformité aux aspirations du peuple. C’est au prix de ces attentes précitées, qu’il a consenti aux sacrifices de l’invalidation de la liste des titulaires à laquelle se sont ajoutés une campagne électorale et un scrutin tenus dans des conditions climatiques difficiles, par ce que souvent très pluvieuses.

Avec toute la révérence que ce peuple accorde à l’institution judiciaire, il est clair qu’il n’accepterait, comme on l’entend dire, que sa victoire lui soit volée. Déjà qu’il se pose énormément de questions, sur certaines mauvaises pratiques électorales constatées, motivant des recours portés à l’endroit du Conseil constitutionnel.

L’attitude de ce peuple debout, prêt à prendre enfin son destin à mains, est la résultante d’une prise de conscience des injustices longtemps vécues par une mal gouvernance nationale.
Le combat contre la mal gouvernance, par ce que trop risqué et indubitablement long, nécessite un don de soi.

L’opposition sénégalaise l’a compris, ce qui explique sa posture souvent lourde de danger.
Le don de soi c’est-à-dire la capacité à s’oublier au profit de l’intérêt supérieur de la nation, du continent ou de l’humanité, est ce dont ont fait montre les leaders de l’opposition à travers leurs coalitions ou mouvements.

L’inter-coalition « YEWWI-WALLU » devant l’urgence nationale, a su fédérer ses forces, par-delà les intérêts sectaires.

Avec l’invalidation de la liste des titulaires de « YEWWI-ASKANWI », le Sénégal a eu droit à une véritable pédagogie du don de soi pour la patrie.

Des leaders évidemment exclus de compétitions pour la députation, se sont investis pour d’autres en l’occurrence les suppléants. Ils ont tous vu l’enjeu et se sont donnés au-delà de leur simple personne.
A l’image de leur charismatique leader en la personne de Ousmane Sonko, ils ont permis de comprendre que le don de soi est aussi une sorte d’énergie qui solidement arrimée aux intérêts supérieurs, pénètre les masses, les motive, les galvanise et les conduit aux aspirations humainement positives. Avoir un aussi charismatique leader, au sens élevé du don de soi pour l’intérêt humain, est une grande chance pour le Sénégal et l’Afrique, surtout dans ce contexte de mondialisation, marqué par un déséquilibre des rapports. Déséquilibre au désavantage des pays africains, et qui impose à la jeunesse africaine, la responsabilité historique de restaurer l’équilibre, par la gestion souveraine de ce qui appartient à l’Afrique.

Le vrai Rendez-Vous du Sénégal avec l’histoire sous le regard attentif de l’Afrique, est 2024, avec comme candidat du peuple et des forces progressives de l’Afrique : LE PRESIDENT OUSMANE SONKO.

Que Dieu Préserve :
-LE PEUPLE SENEGALAIS
-TOUTE L’OPPOSITION REUNIE
-L’INTER COALITION « YEWWI-WALLU »
-LE PRESIDENT OUSMANE SONKO,
L’AFRIQUE ET L’HUMANITE EPRISE DE JUSTICE ET DEVELOPPEMENT EQUILIBRE !

DOCTEUR, ANIANIAS GEORGES MANSALY
PRESIDENT DU CONSEIL DEPARTEMENTAL DE ZIGUINCHOR

#ANIANIASGEORGESMANSALY #Docteur #Yaw #Ziguinchor

PUBLICITÉ

1 commentaire

  1. Ibh

    Tu est entrain de faire la même chose que les partisans de Macky en mettant ta photo et en achetant un article sur Seneweb !