« Casa Hip Hop » : Retour sur le parcours d’Ekone Junior, la révolution musicale en Casamance

« Casa Hip Hop » : Retour sur le parcours d’Ekone Junior, la révolution musicale en Casamance

Cheick Abdou Badji, plus connu sous le nom d’EKONE JUNIOR (Egnab_kagnéne_Oussanthiéne_Nikéne_Edjouki), est un artiste qui a marqué la scène musicale de la Casamance depuis ses débuts en 2007.

EKONE JUNIOR a commencé sa carrière musicale avec le groupe « Diamano Boys » en 2007, où il a appris à écrire des textes aux côtés de Bolty et Juls, utilisant alors le pseudonyme Adouna Fallait. En 2009, il quitte le groupe pour créer « Casa Hip Hop » avec Bolty, moment où il est surnommé Akon par ses fans grâce à ses prestations lors d’activités scolaires.

En 2010, après le départ de Bolty, EKONE continue avec Abba, produisant trois singles très appréciés par les habitants du Blouf : « Blouf Djito », « La Puissance de Akon » et « Fatou ». En 2011, il change l’orthographe de son nom en EKONE, un terme gestuel en langue diola, et se lance dans la dénonciation des injustices quotidiennes avec les singles « Cotoo », « Blouf Pas d’Étage » et « Ina ».

En 2012, EKONE recrute Mc Santos, Binta Abidjan et Tombon dans « Casa Hip Hop », créant des morceaux comme « Attaque Diegoune », « Foureureuf », et « Ekone Oumbeume ». Après le départ d’Abba, et en 2013, Tombon quitte le groupe pour raisons de santé, mais Sister Dykha et Big Offo viennent renforcer le groupe avec des sorties telles que « Lakowal » et « Diegoune Commune ».

En 2014, EKONE et son équipe s’imposent avec leur style « Bougueureub » avec les titres « Létimang » et « Lakowal ». En 2015, il participe à des compilations avec des artistes comme Bro Casa de Bignona et Ibou Nadiolo de Karthiack, tout en promouvant la paix en Casamance avec l’association « Bénéne Caza Sans ». Il s’implique également dans l’innovation culturelle avec « CaSA. My RIMS MUSIQUE », établissant des relations dans toute la Casamance.

En 2016, EKONE organise « 72h » dans son village natal et sort « Maman », rendant hommage aux femmes qui ont perdu la vie en donnant naissance. Il invite la population de Diegoune à étudier ensemble la bonne cohabitation. En 2017, il lance une initiative pour l’éducation des enfants en offrant des prestations aux écoles préscolaires de Diegoune et Dianki, et s’engage dans l’unification des Diegounois avec le titre « Diamora » en collaboration avec Big Mo.

En 2020, EKONE rend hommage à la diaspora africaine avec « Alnoumbara » et sensibilise sur le COVID-19 avec « Kalélio Kalélio ». En 2022, il revient avec force avec « Assékaw Iya ». En 2023, il participe à des compilations avec Master E sur « Aly BAYO, Patriotisme ». En 2024, il produit « Casamance Éssoum Soum », « Ekone Junior OLOUL », « Gambia », et « Diemecounda », poursuivant son engagement artistique et communautaire.

EKONE JUNIOR a su se forger une place importante dans la scène musicale de la Casamance grâce à son talent, son engagement social et ses collaborations fructueuses. Son parcours est marqué par un dévouement à la musique et à la justice sociale, faisant de lui une figure respectée et influente.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire