Bébé mort à l’hôpital de Kaolack : Le verdict est tombé pour l’aide-infirmière

Du nouveau dans l’affaire du nourrisson Souleymane Diallo déclaré mort puis retrouvé vivant à la morgue de l’hôpital régional El Hadj Ibrahima Niass de Kaolack. En effet, rapporte Lesoleil.sn, déferrée au parquet jeudi, l’aide-infirmière, Seynabou Dieng, a échappé à un mandat de dépôt. En plus clair, elle a bénéficié d’une liberté provisoire.

Cependant, elle va comparaître devant le Tribunal de grande instance (TGI) de Kaolack le mercredi, 18 mai prochain. Elle est poursuivie par le procureur de la République pour « mise en danger de la vie d’autrui et usurpation de fonctions de médecin ».

Si le maître des poursuites en a décidé ainsi, c’est parce que le plaignant s’est désisté et a été bien enregistré au Parquet. Ce qui fait que la prévenue a eu la chance de pouvoir bénéficier d’une liberté provisoire en attendant la date de l’audience.

Les faits se sont déroulés à l’hôpital El Hadji Ibrahima Niass de Kaolack. Le 06 mai 2022 à 12 h 50, le Commissaire central adjoint de Kaolack informait le Procureur de la République de la présence au sein dudit service de sécurité publique, d’un père de famille qui signalait le sort de son enfant déclaré mort par les soignants, avant qu’il ne découvrit lui-même que l’enfant, déjà acheminé à la morgue, présentait des signes de vie.

2 COMMENTAIRES
  • DIOUF ABDOULAYE

    N’y étant point habilité , je ne commenterai pas la procédure de justice .
    Mes propos se limitent aux aspects opérationnels .
    Les causes des dysfonctionnements graves identifiés dans cet établissement public de santé et dans un autre d’une capitale régionale sont à chercher dans le système de management interne plutôt que chez les individus.
    Comment un agent non habilité peut il poser des actes aussi sensibles ?
    Le capital humain des établissements publics de santé est parmi les mieux formés.
    Mais faut il l’accompagner d’un système de management mis à jour et où il n’a pas le choix.

  • Grégoire

    Parfaitement d’accord avec vous

Publiez un commentaire