BRVM-10 183,66 0,36 BRVM-C 190,77 0,04 Dernière mise à jour : Vendredi, 5 octobre, 2018 - 22:45

BOA SN

-2,44

SONATEL

0,00

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 30° partly-cloudy-day
Annonces

Babacar Diop , Pr Malick Ndiaye et Cie du front “Dog Bumi Gacce” arrêtés…

Arrestation, Babacar Diop, Dog Bumi Gacce, Pr Malick Ndiaye

Babacar Diop, le Pr Malick Ndiaye et Cie, tous membres de “Dog Bumi Gacce” ont été arrêtés, ce vendredi à Dakar-Plateau, à lors de leur marche interdite par le préfet.

Babacar Diop des Forces démocratiques du Sénégal (Fds), et coordonnateur du front, le Professeur Malick Ndiaye, Ndeye Anta Diop, trésorière des Fds, Ousmane Ndiaye, responsables des jeunes, Aly Diédhiou, responsable du parti à Bignona, Mamadou Sy, responsable du parti aux Parcelles Assainies, ont été arrêtés par les forces de l’ordre.

Tout ce beau monde, à bord de la fourgonnette, a été acheminé au commissariat central. Et les policiers ont été corrects avec eux, lors de leur arrestation.

C’est en brandissant des banderoles et autres pancartes qu’ils ont été stoppés net dans leur élan devant la Cathédrale de Dakar, à quelques encablures du ministère de l’Intérieur où les forces de l’ordre avaient érigé la première barrière. Et c’est une fois celle-ci franchie qu’ils ont été mis dans le panier à salade.

Les responsables du front “Dog Bumi Gacce” devaient tenir une marche interdite, ce vendredi devant le ministère de l’Intérieur. Et laquelle marche avait été interdite par le préfet de Dakar.

Auparavant, les camarades de Babacar Diop, dans un communiqué parvenu à senego, avaient dénoncé cette mesure d’interdiction sans “aucun fondement légal…“

“Les motifs avancés par l’autorité préfectorale pour justifier une telle mesure sont: violation de l’arrêté Maitre Ousmane Ngom, menaces de troubles à l’ordre public, tentative de discrédit d’une institution publique et entrave à la libre circulation des personnes et des biens. Le Front Dog Bumi Gacce considère que cette mesure d’interdiction n’a aucun fondement légal, car attentatoire à la liberté de manifestation, un droit consacré par la Constitution de notre pays“, avaient-ils regretté.

Le front “Dog Bumi Gacce” exige la libération des prisonniers politiques et la démission du ministre de l’Intérieur disqualifié pour organiser des élections sincères et transparentes…

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • Rafna
    12 octobre 2018 19 h 01 min

    Tchiiiiiip

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *