Annonces
» » » » » Aly Ngouille Ndiaye – Dialogue politique:...

Aly Ngouille Ndiaye – Dialogue politique: « J’ai pris note et celui qui m’a nommé l’entendra… »

Le Parti démocratique sénégalais (Pds), ActT, And Jëf-Pads, Bokk Guis Guiss, Front national, Msr, Mps-Sellal, Pasteef, Prds, Rnd, Taxaw Temm, Tekki, Ulp, Yoonu… tous n’ont pas répondu à l’appel au Dialogue du chef de l’Etat, présidé  mardi par le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye. Ils sont plus de 250 partis politiques au Sénégal, 150 ont répondu présent. Et lors de la discussion, il a beaucoup été question du choix d’un ministre de l’Intérieur neutre, mais aussi des cartes d’électeur. 

« Des partis ont choisi de ne pas venir pour échanger avec nous, n’empêche, nous allons continuer à les inviter à la table parce que comme on dit, même les guerres se terminent autour d’une table. Si nous avons l’intérêt du Sénégal en ligne de mire, nous devons nous  retrouver autour de l’essentiel« , a précisé, d’emblée, le ministre de l’Intérieur, suite au plaidoyer d’une partie de l’opposition venue participer à ce dialogue. Plaidoyer qui, pour l’essentiel, tournait autour des cartes d’électeur, le choix d’un ministre de l’Intérieur neutre pour l’organisation d’élections…

« Il nous faut un ministre de l’Intérieur indépendant« , phrase qui est revenue dans les discours de bon nombre d’intervenants.

« J’ai toujours dit, et ça c’est mon avis, que neutralité et indépendance sont deux notions qui peuvent amener à s’interroger. Mais toujours est-il que j’ai pris note et que celui qui m’a nommé l’entendra, parce que je ne me suis pas proposé au poste de ministre de l’Intérieur. Mais, puis que c’est sorti du débat, puis que ce n’est pas la majorité qui l’a soulevé, on en tient compte« , répond Aly Ngouille Ndiaye qui est d’avis que le plus important est qu’on les juge par leurs actes. « Nous sommes ouverts à la discussion« , poursuit-il.

La production et la distribution des cartes s’est invitée dans le débat. « 6, 219 millions« , serait le « dernier chiffre » qui a été donné au ministre de l’Intérieur, par la Daf. Et depuis lors, selon Aly Ngouille Ndiaye, « le fichier n’a pas évolué« . « Parce qu’on a pas de nouvelles inscriptions sur les listes électorales« , explique-t-il.

« Nous avons remis les termes de références, c’est à dire les sujets sur lesquels nos discussions devront être accès aux participants. Et chaque parti a le droit d’augmenter ou de diminuer un point sur  les termes de références, selon sa vision. Une fois modifié, vous devrez retourner à la direction des élections avant ce vendredi, à 10 heures, pour que, de façon plus pragmatique, qu’on puisse aller à une autre rencontre« , conclut le ministre de l’Intérieur.

Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez nos applications mobiles et restez informé ! Téléchargez notre application Android Téléchargez notre application iPhone