PUBLICITÉ
25 centres de dialyse au Sénégal : Le cri du cœur des insuffisants rénaux
PUBLICITÉ

25 centres de dialyse au Sénégal : Le cri du cœur des insuffisants rénaux

Dans tout le Sénégal, il n’existe que 25 centres de dialyses. Des insuffisants rénaux ce fait. Conséquence, le nombre de patients sur la liste d’attente qui s’allonge commence à inquiéter.

PUBLICITÉ

L’Association Sénégalaise des Hémodialysés et Insuffisants Rénaux (Ashir) sonne l’alerte et réclame une multiplication des centres de dialyse et plus de personnel qualifié. « Autour de la dialyse, ce n’est pas le fait de venir s’installer sur la machine. Mais aude-là, il y a le transport, les radios à faire, les analyses… Tout ça, c’est un coût très onéreux que les patients ne peuvent supporter. L’insuffisance rénale, au Sénégal, est prise en charge certes par l’Etat. Mais encore l’Etat a besoin des associations fortes qui travaillent parallèlement avec lui« , a déclaré sur Rfm, Doudou Sarr.

Liste d’attente

Selon le président de l’Ashir, beaucoup restent à faire puisque dans tous les centres de dialyse qui existent au Sénégal, les listes d’attentes sont exponentielles. Et de déplorer également l’existence des insuffisants rénaux tandis qu’il n’y a pas de prise en charge suffisant. « Les centres existent mais malheureusement le personnel aussi fait défaut.Ce qui signifie qu’il faudra nécessairement une formation et surtout à la néphrologie. On compte au bout des doigt une cinquantaine de néphrologues au Sénégal. Ca ne peut pas aussi régler le problème. On avait dit 23 à 25; 23 sont ouverts, on a la prévalence 4,9 %. Ce dont, pour une valeur à peu près de 10 millions nous revient en rescousse puisque rien que le P.O que vous devez prendre mensuellement au moins, coûte à peu près 45.000 francs sans pour autant parler des autres médicaments« , a-t-il conclu.

#Dialyse #Sénégal

34
PUBLICITÉ

4 commentaire

  1. Mamadou Seck

    Bonne Guérison

    1. Jeunesse Me Moussa Bocar Thiam

      Plus le plateau médical est relevé, plus la santé des populations est préservée.
      Nous remercions vivement le président de la République SEM MACKY SALL pour toutes les réalisations qui ont été faites pour soulager les hémodialysés et réduire drastiquement le coût jadis intenables de ces opération vitales. Nous le remercions aussi pour l’augmentation des centres d’hémodialyse à travers le pays et le recrutement de néphrologues. Vraiment si tous ces prédécesseurs avaient fait comme lui, nous serons pas là à demander de l’aide.
      C’est pourquoi, conscients que nous sommes de sa haute sensibilité pour les questions de santé, nous lui demandons de poursuivre les efforts entamés jusque là, et insister d’avantage sur la formation de néphrologues afin de venir à bout ce fléau

  2. Jeunesse Me Moussa Bocar Thiam

    Plus le plateau médical est relevé, plus la santé des populations est préservée.
    Nous remercions vivement le président de la République SEM MACKY SALL pour toutes les réalisations qui ont été faites pour soulager les hémodialysés et réduire drastiquement le coût jadis intenables de ces opération vitales. Nous le remercions aussi pour l’augmentation des centres d’hémodialyse à travers le pays et le recrutement de néphrologues. Vraiment si tous ces prédécesseurs avaient fait comme lui, nous serons pas là à demander de l’aide.
    C’est pourquoi, conscients que nous sommes de sa haute sensibilité pour les questions de santé, nous lui demandons de poursuivre les efforts entamés jusque là, et insister d’avantage sur la formation de néphrologues afin de venir à bout ce fléau

  3. Jeunesse Me Moussa Bocar Thiam

    Plus le plateau médical est relevé, plus la santé des populations est préservée.
    Nous remercions vivement le président de la République SEM MACKY SALL pour toutes les réalisations qui ont été faites pour soulager les hémodialysés et réduire drastiquement le coût jadis intenables de ces opération vitales. Nous le remercions aussi pour l’augmentation des centres d’hémodialyse à travers le pays et le recrutement de néphrologues. Vraiment si tous ces prédécesseurs avaient fait comme lui, nous serons pas là à demander de l’aide.
    C’est pourquoi, conscients que nous sommes de sa haute sensibilité pour les questions de santé, nous lui demandons de poursuivre les efforts entamés jusque là, et insister d’avantage sur la formation de néphrologues afin de venir à bout ce problème de santé publique