Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » » » » Un parlement ouest-africain de la société...

Un parlement ouest-africain de la société civile en phase de création pour faire face aux différents conflits

2017-03-25T23:23:29+00:000 Partages

La société civile ouest-africaine a entamé la réflexion pour la création d’un parlement de la société civile regroupant les 16 pays. La question a été évoquée hier par le guinéen, Dr Sékou Koureysi Condé, directeur exécutif de l’African crisis Group. Sur l’affaire Khalifa Sall, il a demandé aux acteurs politiques sénégalais de privilégier la médiation.

Des organisations de la société civile de la sous-région ont entamé les réflexions pour la  mise en place d’un parlement de la société civile ouest-africaine. En conférence de presse hier à Dakar, Dr Sékou Koureysi Condé, directeur exécutif de l’African crisis Group et président de la Convention des acteurs non étatiques de la Guinée, a insisté sur la nécessité de rassembler la société civile africaine pour être plus opérationnel sur le champ des conflits, mais surtout dans le domaine de l’évaluation des risques et de la prévention des conflits.

« A côté des organes que nous connaissons, il faut une démonstration de la volonté de la société civile africaine à s’impliquer dans la gestion des crises en Afrique. Nous n’avons pas moins de 9 millions de victimes des conflits en Afrique. Il appartient aux différentes plateformes des sociétés civiles des 15 Etats de la Cedeao plus la Mauritanie de voir ce qu’elles peuvent apporter dans la résolution et la prévention des conflits », a soutenu l’enseignant à l’université de Columbia au Etats-Unis.

Selon l’universitaire, les mécanismes africains de régulation des conflits et les mécanismes traditionnels de règlement ont démontré que « nos sociétés sont tellement solides qu’elles peuvent se substituer à toutes autres formes de gestion de crise si et seulement si nous acceptons de puiser dans nos ressources naturelles, traditionnelles et dans nos forces sociales pour gérer les différends personnels, interpersonnels, intergroupes et même inter-Etats ».

(Avec Sud Quotidien) 

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL