Annonces
Annonces
» » » Revue de presse du 4 mai 2016 : Sujets,...

Revue de presse du 4 mai 2016 : Sujets, terrorisme, Revue de presseDes sujets liés au terrorisme au menu des quotidiens

Les quotidiens reçus mercredi à l’APS traitent de sujets liés au terrorisme avec notamment l’annulation du festival de Jazz de Saint-Louis, l’audition d’un imam arrêté pour apologie du terrorisme.

Le Quotidien et L’As mettent en exergue l’annulation du Festival de Jazz de Saint-Louis pour des raisons liées au terrorisme. Le préfet de Saint-Louis a pris un arrêté interdisant la tenue de cette manifestation dans la capitale du Nord pour des raisons sécuritaires.

‘’L’Etat coupe le pont aux terroristes’’, titre Le Quotidien qui écrit dans un billet : ‘’L’annulation du Festival (….) est un signal envoyé aux jihadistes pour qu’ils ne profitent pas des grands regroupements de chez nous pour commettre leurs bêtises (…)’’.

L’As parle des ‘’dessous’ d’un arrêté ‘’controversé’’, car ‘’ (la) secousse risque de briser le rêve de toute une population qui espérait, comme les années précédentes, réaliser de bons chiffres d’affaires (…) à l’occasion du Festival.

A propos de terrorisme toujours, L’As signale que l’imam Alioune Badara Ndao de Kaolack a été entendu mardi par le doyen des juges d’instruction pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, acte de terrorisme, apologie du terrorisme, financement du terrorisme, blanchiment de capitaux (….)’’.

L’Observateur prête au mis en cause ces propos : ‘’Je ne suis pas un terroriste. Je ne connais aucun de mes co-inculpés. Je suis un adepte de la paix. Je suis victime de mes prêches’’. D’où ce titre du journal : ‘’L’imam Ndao se lave du péché terroriste’’.

Le Témoin quotidien revient sur la signature d’un accord de défense entre le Sénégal et les Etats-Unis en titrant ‘’Les GI’S s’installent à Dakar’’. Et le journal de commenter : ‘’Un privilège de présence française vieille de 66 ans bousculé’’.

Les Etats-Unis d’Amérique et le Sénégal ont paraphé, lundi, à Dakar, un nouvel accord de défense, pour faire face aux « défis imprévus ». L’accord a été paraphé par le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, et l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal, James Zumwalt.

Le nouvel accord de défense va « abroger et remplacer » celui qui avait été conclu entre les Etats-Unis d’Amérique et le Sénégal, concernant « le statut du personnel militaire et du département d’Etat américains signé à Dakar en 2000 et 2001 », selon Mankeur Ndiaye.

Il va faciliter la « présence permanente » des militaires américains au Sénégal et permettra de « valoriser la coopération en matière de sécurité » entre les deux pays, de « renforcer davantage les relations de défense » et de « faire face aux difficultés communes en matière de sécurité, dans la région ».

Le Soleil ouvre sur le démarrage, mardi, de la 12e Biennale de l’art africain contemporain (Dak’art) et titre : ‘’L’Etat porte sa participation à 500 millions de francs Cfa’’.’Le président de la République, Macky Sall, a présidé (mardi), la cérémonie d’ouverture de la 12e édition du Dak’art). Le chef de l’Etat a annoncé l’augmentation de la participation de l’Etat du Sénégal à cette grande manifestation dédiée au monde des arts. Cette augmentation passera à 500 millions de francs Cfa sur les prochaines années’’, écrit Le Soleil.

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • Ibila
    05/05/2016 10:22

    Merci pour le travail que vous faites.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL