Annonces
Annonces
» » » » » Le Cese propose d’améliorer certaines...

Le Cese propose d’améliorer certaines dispositions du Code des marchés publics

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a émis 121 recommandations allant dans le sens d’une amélioration de certaines dispositions du Code des marchés publics dans son rapport 2015, a annoncé jeudi, sa présidente Aminata Tall, rapporte l’Agence de presse sénégalaise.
Mme Tall intervenait, selon l’Aps, lors de la cérémonie de remise des rapports annuels 2014 et 2015 du CESE au président de la République, Macky Sall.

Le CESE préconise le respect scrupuleux des principes, procédures et délais prévus par la réglementation sur les marchés publics en vue de garantir la célérité et la transparence dans la passation et l’exécution des marchés publics, notamment ceux relatifs au Plan Sénégal émergent (PSE), a indiqué sa présidente.
Aminata Tall a félicité le chef de l’Etat d’avoir pris en compte ses recommandations en attirant l’attention des partenaires techniques et financiers sur la nécessité de ’’concilier l’observance des principes de transparence et d’obligation redditionnelle aux impératifs de diligence, d’efficacité et de résultats’’ dans l’exécution des projets.
La présidente du CESE a rappelé, toujours selon l’Agence de presse sénégalaise, que c’est le chef de l’Etat qui avait demandé aux conseillers lors de la précédente édition d’évaluer en toute neutralité le code des marchés publics, en tenant compte de la nécessité de garantir à la fois la transparence et la célérité dans la mise en œuvre des projets et programmes de l’Etat.
Pour donner suite à sa demande, le CESE a jugé nécessaire de consacrer exclusivement ses travaux de la première session ordinaire de l’année 2015 à ‘’l’évaluation des procédures du code des marchés publics’’, a-t-elle poursuivi.
L’avis qui a sanctionné ces travaux est le fruit d’une approche méthodologique inclusive et participative ayant permis l’audition des tous les acteurs impliqués dans la commande publique (autorités contractantes, organes de contrôle et de régulation, secteur privé, société civile et partenaires techniques et financiers, ainsi que des experts, a relevé la président du CESE.
’’Les conclusions de l’étude révèlent que les défaillances, imputables aux acteurs de la commande publique, sont principalement à l’origine des blocages substantiels constatés dans les procédures de passation et d’exécution des projets et programmes de l’Etat’’, a signalé Aminata Tall.
Elle a fait savoir que ‘’la bonne qualité du nouveau Code des marchés publics, est unanimement reconnue par les structures et personnes ressources auditionnées’’, souligne l’Aps.
Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL