Annonces
Annonces
» » » » » » » » » » » » Khalifa Sall depuis Rebeuss – « Une si...

Khalifa Sall depuis Rebeuss – « Une si longue lettre »

2017-07-14T09:28:24+00:00147 Partages

Mes chers (ères) compatriotes,

Je tiens à exprimer ma gratitude à tous ceux, femmes et hommes, au Sénégal ou à l’étranger, qui m’ont manifesté leur solidarité ou ont formulé des prières à mon endroit depuis le premier jour de ma détention. Votre soutien m’a été si précieux dans cette épreuve que je traverse avec une foi inébranlable.

En violation de mes droits politiques, j’ai été privé de liberté de mouvement pour m’empêcher de prendre part à la campagne électorale. N’en déplaise à mes adversaires politiques, même en détention, notre projet est en mouvement. Et je garde la liberté de le porter en ma qualité de tête de liste nationale de Mankoo Taxawu Senegaal aux élections législatives du 30 juillet 2017. Je participe à cette campagne électorale pour faire valoir mes droits politiques.

Je participe à cette campagne électorale malgré l’acharnement et l’emballement judiciaire sans précédent dans l’histoire de notre pays. Je participe à cette campagne électorale parce que je n’accepte ni la résignation ni le silence auquel le pouvoir veut me réduire. Seul dans ma cellule ou en liberté avec vous, le Sénégal reste ma seule préoccupation. Depuis cinq ans, le peuple sénégalais subit les violences, les injustices et les échecs de la politique du pouvoir :

violations des libertés publiques, recul démocratique et instrumentalisation de la justice à des fins de règlement de comptes politiques, inféodation de l’Assemblée nationale au pouvoir exécutif, endettement excessif (ratio supérieur à 62% en 2017) et déficit budgétaire hors norme (4,8% en 2016), conduisant à un niveau d’extrême fragilité budgétaire, inflation et renchérissement du coût de la vie, secteurs productifs en crise, pauvreté et précarité dans les villes comme dans le monde rural, sabotage de l’école et des structures de santé, sacrifices pour le plus grand nombre et privilèges pour quelques uns, montée de la violence et de l’insécurité, abandon des services publics.

En cinq ans, notre pays a été abimé et abaissé. Il faut le relever. Notre coalition, Mankoo Taxawu Senegaal, vous propose de construire ensemble la force de l’élan nécessaire pour redresser le Sénégal et pour l’installer dans une trajectoire qui rassemble et élève ses filles et ses fils dans un destin commun. Forgée dans le respect des valeurs qui font le génie de notre peuple, notre coalition se renforcera tout au long de la campagne avec chacune et chacun d’entre vous pour rejeter l’idée que des combinaisons d’appareils puissent confisquer la souveraineté populaire et pour transformer l’Assemblée nationale en une institution où la volonté du peuple s’exprimera sans entrave ni injonction.

En démocratie, le peuple est souverain. Notre projet propose de rendre la souveraineté au peuple en faisant de l’Assemblée nationale le lieu du débat républicain et démocratique mais également le principal centre d’impulsion des politiques publiques et des transformations institutionnelles, démocratiques, économiques et sociales que les femmes et les hommes, jeunes et moins jeunes de notre pays attendent de longue date.

Ensemble pour une Assemblée du peuple !

Khalifa Ababacar SALL Tête de liste nationale de la Coalition Mankoo Taxawu Senegaal

Le contenu que vous venez de lire est une contribution:

L’internaute qui apporte une contribution au site senego.com quelle qu’elle soit s’engage à ce que celle-ci ne comporte aucun élément quelconque susceptible de violer le droit des tiers, et de donner lieu à des actions fondées notamment sur le plagiat, la responsabilité civile ou encore les délits prévus par la loi, notamment diffamation, injure, ou non-respect des dispositions d’ordre public telles que provocation aux crimes et délits, et crimes contre l’humanité et provocation à la discrimination, à la haine et à la violence.

Senego.com n'endosse en aucun cas la responsabilité sur les contributions d'utilisateurs ainsi que les opinions, recommandations ou de conseils exprimés au travers de celles-ci. Nous déclinons expressément toute responsabilité concernant l'information et l'utilisation de ces informations, Nous nous réservons le droit de supprimer du contenu d'utilisateur sans information ni formalité préalable, lorsque le caractère manifestement illicite et/ou contraire aux présentes dudit contenu serait porté à la connaissance.

Annonces
Annonces

9 commentaires

  • Khalifa Sall depuis Rebeuss – « Une si longue lettre » | Louise Transports
    14/07/2017 11:14

    […] Sharif Ndao Mes chers (ères) compatriotes, Je tiens à exprimer ma gratitude à tous ceux, femmes et hommes, […]

  • lamine
    14/07/2017 11:45

    Khalifa on a rien instrumentalis tu a commis un dlit que mme ton ami Bamba Fall le remplaant des 3 morts de sa commune l’a dit en publique et a la tl donc arrte de te victimiser

  • #SénégalaisLambda
    14/07/2017 12:08

    A coup Sûr, on y arrivera un jour inchallah.
    J’ai jamais été intéressé par la politique mais a y voir de près y’a que l’engagement de tout un chacun qui peut sauver le Senegal. Que vous soyez en prison juste à cause d’une machination d’un pouvoir, ça le peuple Sénégalais ne l’acceptera jamais…
    On est au 21eme Siècle, les Sénégalais ont beaucoup mûri et si un politicien quelque soit son camp pense pouvoir abusé de la sympathie du peuple, se trompe lourdement.
    Œuvrons tous pour la bonne marche de notre pays.
    Te naniou dioubeul si bepp faanna.
    Courage Khalifa, Courage aussi au gouvernement.
    Deug rek moy moudjou alla koulli Haal.

  • la juriste
    14/07/2017 16:08

    j’ai l’intime conviction que L’ETAT du Sénégal n’a aucunement l’intention de vous mettre des battons sur les roues seul le développement du pays nous intéresse macky sall ainsi que l’ensemble de son gouvernement donc laissons la justice faire son travail advienne que décidera la justice.

  • BSD
    14/07/2017 16:15

    Ils devront encore attendre avant de quitter la prison de Rebeuss. Mardi 2 mai, la chambre d’accusation de la cour d’appel de Dakar a rejeté la demande de mise en liberté provisoire déposée par les avocats de Khalifa Sall et de ses co-détenus. Le maire de la capitale et ses collaborateurs restent donc en détention pour une durée indéterminée.

    « Ce n’est pas une surprise, réagit Me Koureyssi Ba, un des conseils de l’élu socialiste. Le parquet a toujours affiché sa volonté de les priver de liberté. Pourquoi changerait-il d’avis maintenant ? ». Les avocats du rival de Macky Sall et de ses co-détenus n’excluent désormais pas de se pourvoir en cassation devant la Cour suprême pour « casser » cette décision.

    Inculpé de détournement de deniers publics

    Le 3 avril dernier, le doyen des juges d’instruction avait suivi l’avis du parquet général en rejetant leur première demande de mise en liberté provisoire. La défense avait alors fait appel de cette décision. Le même jour, le magistrat instructeur avait clôturé son instruction, ouvrant la voie à la tenue d’un procès d’ici peu – sauf en cas de non-lieu, ce qui semble improbable dans ce dossier.

    Accusé d’avoir détourné 2,7 millions d’euros de 2011 à 2015 à travers la « caisse d’avance » de la municipalité de Dakar, Khalifa Sall a été inculpé de détournement de deniers publics, association de malfaiteurs, ou encore faux et usage de faux le 7 mars.

    Emprisonnés à Rebeuss

    Il avait été incarcéré le soir-même à la prison de Rebeuss, en compagnie de quatre de ses co-accusés dans cette affaire : Mbaye Touré (le « DAF », directeur administratif et financier de la mairie), Yatma Diaw (le responsable de la division financière), Yaya Bodian (un agent de la division financière), et Amadou Moctar Diop (le chef du bureau du budget). Fatou Traoré, l’assistante de Mbaye Touré, avait elle aussi été inculpée mais incarcérée à la prison pour femmes, dans le quartier Liberté 6 de Dakar.

    Également inculpés dans cette affaire, Ibrahima Touré et Mamadou Oumar Bocoum, tous deux percepteurs municipaux, avait eux été placés sous contrôle judiciaire.

  • Le Dakarois
    14/07/2017 16:16

    Khalifa Sall tu as fait du faux usage de faux et tu as affaire avec la justice .Cette affaire est loin d’ettre une affaire politique .Khaf dougoub Khaf thieppe

  • presi
    14/07/2017 16:58

    Les erreurs ne se regrettent pas ,elles s’assument

  • Faye Bretagne
    14/07/2017 19:36

    Vous avais envoyé entendu le ministre mbaye ndiaye dans se dossier ya que de la politique il n’ai pas avec Khalifa mais avec apr donc ou est la victimisation par la

  • kebson
    14/07/2017 19:50

    Khalifa tu as offert un penalty a tes adversaires. ils l’ont marqué.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL