Annonces
Annonces
» » » Faible représentativité des filles dans les...

Faible représentativité des filles dans les filières scientifiques : L’Afstech mène un plaidoyer pour renverser la tendance

2017-03-09T19:59:31+00:0024 Partages

Au Sénégal, les filles et les femmes sont sous-représentées dans les filières scientifiques. Un phénomène que l’Association des femmes pour la promotion des sciences et de la technologie (Afstech/Sénégal) s’est engagée à combattre.

Selon Le Soleil, le Sénégal, à l’instar de la communauté internationale, a célébré la 5ème édition de la rentrée solennelle des femmes scientifiques et ingénieures. La manifestation s’est déroulée au lycée Blaise Diagne en présence d’élèves, d’enseignants, de personnes ressources… Cette journée a eu pour thème : « Le rôle de l’économie numérique dans le développement durable ». Selon la présidente fondatrice de l’Association des femmes pour la promotion des sciences et de la technologie (Afstech), Rufina Dabo Sarr, « à l’heure actuelle, il est démontré que le développement se fera avec la maîtrise du numérique, par conséquent, nous estimons qu’on ne doit pas rater le train ». Pour cette raison, a-t-elle ajouté, « il nous faut investir dans les sciences et les technologies, surtout chez les filles. Les technologies de l’information et de la communication sont des créneaux porteurs de croissance et elles sont à la portée de tous ».

C’est dans cette dynamique d’ailleurs que la journée du 18 février a été fêtée sous le signe de partage de solutions à travers des applications innovantes et fiables. Ainsi, un jeune très dynamique dans le domaine du numérique a partagé avec le public deux Start up (jeune entreprise innovant dans les nouvelles technologies). A travers son Start up dénommé « Karangué », il a proposé des solutions dans le cadre de la santé et de l’agriculture. Dans le domaine de la santé, une plateforme permettant le suivi de la vaccination des enfants a été mise en place afin de lutter contre la mortalité infanto-juvénile. La deuxième solution est relative à l’agriculture. Cette plateforme permet une agriculture solidaire centré sur un lien étroit entre les actionnaires d’une culture ou d’une spéculation donnée. L’objectif étant de réduire les risques, parce que le produit est vendu en avance.

Ces jeunes ont été découverts dans le cadre de la coopération et du partenariat dans l’écosystème du numérique. Selon Rufina Dabo Sarr, ces jeunes, qu’elle qualifie de « génies du 21ème siècle », méritent d’être soutenus et accompagnés parce qu’ils parviennent à faire des merveilles avec les nouvelles technologies. A l’en croire, ces innovations sont à vulgariser et à capitaliser dans la mesure où elles peuvent aider à atteindre les Objectifs de développement durable.

Cette année, la grande innovation a été la décoration des « Lions et Lionnes de la science ». Il s’est agi de donner des distinctions honorifiques à toutes les personnes qui participent à la promotion des filles et des femmes dans les filières et carrières scientifiques au Sénégal.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces