Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » » Développement des territoires : Le cadre...

Développement des territoires : Le cadre législatif et réglementaire de l’intercommunalité validé

2017-06-02T17:04:45+00:0015 Partages

La Commission nationale du dialogue des territoires (Cndt), a organisé un atelier de partage et de validation du cadre législatif et réglementaire de l’intercommunalité au Sénégal. Ouvert hier à Saly par Djibo Leyti Kâ, président de la Cndt, cette rencontre a permis la validation dudit cadre.

Notre pays s’est engagé dans une nouvelle politique de décentralisation dénommée Acte 3 de la décentralisation dont l’une des recommandations liée à sa mise en œuvre préconise l’intercommunalité comme axe majeur d’approfondissement de la décentralisation.

La Commission nationale du dialogue des territoires (Cndt) a ainsi mené une étude de synthèse sur le bilan de l’intercommunalité au Sénégal qui a révélé, à son terme, la nécessité de disposer d’un cadre législatif et réglementaire. Le projet de loi d’orientation de l’intercommunication a été adopté le 18 avril 2017.

La réflexion est donc engagée autour du cadre législatif par les acteurs territoriaux pour qu’à terme, la loi d’orientation de l’intercommunalité au Sénégal soit discutée et enrichie. Il s’agira, a souligné Djibo Ka, président de la Commission nationale du dialogue des territoires, de faire l’état des lieux depuis 1960 et ainsi corriger les disproportions et formuler des propositions au cours de la rencontre.

Face à l’inadaptation notée, quelles solutions préconiser pour que l’intercommunalité puisse corriger les disparités ? C’est ce que la Cndt s’est attelée à faire, a indiqué son président. Il a également indiqué que la production d’un projet de loi va permettre à l’intercommunalité d’occuper une place plus importante dans le développement local.

En tant que levier décisif, a-t-il ajouté, l’intercommunalité favorisera la participation réelle et l’implication effective des différents acteurs des territoires dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement territorial.

Mise en œuvre de la loi d’orientation

De l’avis du président du Cndt, pour relever les défis liés à l’accessibilité géographique et financière des services sociaux de base, de l’insuffisance de la valorisation des potentialités et des ressources disponibles dans les territoires et celle des moyens humains et financiers, la mise en œuvre de la future loi d’orientation pour l’aménagement et le développement durable des territoires permettra d’aller vers une nouvelle intercommunalité fondée sur la nécessité de mettre en synergie la richesse et les potentialités dynamiques des collectivités territoriales, a insisté Djiby Leyti Ka.

En engageant le dialogue autour d’une question aussi fondamentale que l’élaboration des instruments juridiques de l’intercommunalité, la Cndt a voulu, dans le cadre de l’exercice de ses missions, insister sur son option partenariale forte en direction de l’ensemble des catégories d’acteurs vers qui l’invite au dialogue est variablement adressée et de manière permanente. (Soleil)

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces