Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » » » » « Il a fallu l’arrivée de Macky Sall pour...

« Il a fallu l’arrivée de Macky Sall pour que tous les grands projets de Me Wade sortent de terre… »

2017-03-27T15:33:51+00:000 Partages

Après cinq ans au pouvoir, le bilan du président Macky Sall, fait l’objet de débats. Positif ou négatif, les avis sont partagés. Seydou Diouf, porte-parole de l’Alliance pour la République, à Dakar Plateau, s’est entretenu avec Senego.  Selon lui, depuis le 25 mars 2012, le Sénégal, a connu de nombreuses mutations et de profonds bouleversements socio-économiques.

« Face à cette situation où le président Macky Sall avait hérité d’un pays sans foi ni loi, marqué par une catastrophe économique sans précédent ( 50% des ministères avaient utilisé 80% de leur budget de fonctionnement, un train de vie dispendieux et ostentatoire de l’Etat d’alors, taux de croissance de 1,6% etc ), des mesures rigides et austères, mais idoines et efficaces, ont été prises pour répondre aux besoins urgents de nos compatriotes« , confie M. Diouf, au micro de Senego.

Non sans énumérer: « la réduction des prix des denrées de première nécessité notamment le riz le sucre et l’huile; la baisse des impôts sur les revenus qui naturellement a augmenté les salaires du secteur public comme du privé jusqu’à 90 000 fcfa…« 

Il poursuit: « En vue de réaliser des économies budgétaires, lesquelles seront destinées à la demande sociale, les finances publiques ont été assainies à travers la suppression d’agence, d’institutions, de baisse de salaires de directeurs généraux, entre autres. Les bourses de sécurité familiale dont 300 000 familles  démunies ont bénéficié de ce projet. Une première dans l’histoire de notre cher pays« .

Le plan sanitaire n’est pas en reste. Selon Seydou Diouf, depuis l’avènement du président Macky Sall, de nombreux pas ont été franchis: « la gratuité des soins pour les enfants de 0 à 5 ans à travers la couverture maladie universelle; la gratuité de l’hémodialyse, de la césarienne, des antirétroviraux etc. S’y ajoute la construction de  centres et de districts et la distribution d’ambulances partout dans le pays. Ne parlons pas d’infrastructures, le pays est en chantier on a fait autant de kilomètres de route en si peu de temps« .

Aussi trouve-t-il que dans tous les secteurs « l’Apr a fait mieux« . « Cela ne nous surprend pas, puisque de 2000 à 2004, il n’y a pas  eu de réalisations au Sénégal et il a fallu l’accession du président Macky Sall à la magistrature suprême pour que tous les grands projets et réalisations du président Wade sortent de terre. Juste pour dire qu’avec le président Macky Sall, progressivement, les conditions de vie seront améliorées au grand bonheur du peuple sénégalais« , renchérit-il.

Il a été aussi question du cas Khalifa Sall. Selon le porte-parole de l’Apr à Dakar Plateau, depuis 2012, il y a une séparation effective des pouvoirs publics. Il considère ainsi que la Caisse d’avance ne peut pas être assimilée à des fonds politiques et que « le maire de Dakar, Khalifa Sall, a fait un aveu de taille en disant qu’il n’y a ni archives ni traçabilité. C’est très grave« .

« Le Sénégal a progressivement et véritablement changé sous Macky Sall. Tout responsable de l’Apr ou de Benno Bokk Yakaar, nommé ou élu, qui, dans sa gestion, a fait des malversations ou des choses pas du tout catholiques, la loi lui sera appliquée dans toute sa rigueur. Notre régime ne peut pas faire la promotion de la mal gouvernance et de l’impunité« , précise M. Diouf

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • Laye
    27/03/2017 18:52

    Vas dormir bouffon !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL