Zoss- Gouye Gui : l’affiche se noie dans le burlesque et le divers

Zoss- Gouye Gui : l’affiche se noie dans le burlesque et le divers

Combat revanche après une première victoire de Zoss sur Gouye Gui, le rendez-vous pascal aurait dû être celui des puristes et des amateurs de lutte qui se presseront aux portes des guichets pour vivre une belle après-midi de lutte avec frappe.

Ca risque de ne pas être le cas, si l’on tient compte des comptes-rendus des médiats qui rapportent que le pire a été évité de justesse, mercredi dernier au Centre international du commerce extérieur du Sénégal (CICES) où l’organisateur du combat avait prévu une rencontre promotionnelle de son événement.

Finalement, le face-à-face n’a pas eu lieu à cause de l’insécurité.

Et il y aura très certainement des amateurs de la lutte avec frappe qui réfléchiront à deux fois avant de se rendre au stade Demba Diop, ce lundi.

Avant cette déprogrammation de l’opération promotionnelle, les débats autour de combat ont tourné souvent autour de la surcharge pondérale de Gouye Gui de retour d’une préparation aux Etats-Unis d’Amérique.

Gouye Gui n’est pas le premier lutteur à revenir du pays de l’Oncle Sam avec une surcharge pondérale. Mais la nouvelle physionomie du pensionnaire de l’école de lutte Mor Fadam interpelle plus d’un observateur dans l’arène.

Connu pour son franc parler, Mbaye Guèye, le champion de Fass, fait partie des premiers à tirer des salves pour s’émouvoir et remettre au goût du jour l’éternel débat sur le dopage dans la lutte avec frappe.

D’autres voix aussi autorisées se sont émues de cette surcharge pondérale. Et les dénégations du lutteur, qui veut tout faire pour laver son honneur en sortant victorieux de ce combat revanche, n’y ont rien fait.

En février 2011, contre toute attente, Zoss l’avait battu en moins de quatre minutes de combat.

Donné perdant par la plupart des observateurs, Zoss avait gagné son combat contre Gouye Gui, qualifié à l’époque déjà de nouvelle force montante dans la lutte avec frappe.

Avec cette victoire, le chef de file de l’écurie ‘’Dor Doraat’’ s’était remis dans le sens de la marche après plusieurs défaites dont une contre Papa Sow de Fass.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire