Annonces
Publicité
» » » » Voici le contenu de l’audition de Lamine...

Voici le contenu de l’audition de Lamine Faye à la sûreté urbaine

  • Abdoul Aziz Abdoul Aziz

C’est le journal de Yakham Mbaye, le quotidien Libération qui a livré en exclusivité, dans sa parution du jour, l’interrogatoire de Lamine Faye sur instruction du Procureur spécial de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), Alioune Ndao. Voici ce que Laminr a donné comme réponse aux enquêteurs.

Président Abdoulaye Wade a été entendu à plusieurs reprises à la Sûreté urbaine sur instruction du Procureur spécial, Alioune Ndao. Lamine Faye a déclaré, d’après des sources judiciaires, que son salaire mensuel était de 300.000 FCfa en plus de 500.000 FCfa que lui offrait Me Wade par mois. Son salaire était versé, à l’en croire, à la Société générale des banques du Sénégal (SGBS). Il dit également détenir un compte à la Société générale de Paris mais ledit compte contiendrait moins de 5000 euros, soit 3.250.000 FCfa. Nos confrères informent que des vérifications sont en cours pour infirmer ou confirmer ses déclarations.

Pour ce qui est de son parc automobile, l’ancien assistant de Me Wade informe disposer d’une 4X4 de marque Touareg que lui a offerte l’ancien président de la République. Il dit également posséder une Range Rover achetée à 13 millions de FCfa qu’il a offerte à une de ses épouse. Il en est de même d’un autre véhicule offert à une de ses femmes.

En ce qui concerne son patrimoine foncier, Lamine Faye dit être propriétaire d’une maison bâtie sur 500 m2 aux Almadies et d’une autre de la même dimension au Cices. M. Faye a précisé que ces terrains lui ont été offerts par Me Abdoulaye Wade. Pour l’immeuble R+3, sis à Sacré-Coeur 3, il dit le payer par traite auprès d’une banque de la place. Il possède aussi un cabanon à Sendou. Toutefois, il nie être propriétaire d’un terrain, que le Conservateur a pu identifier suite à une réquisition du Parquet spécial, à la zone de Captage. D’autres réquisitions faites auprès des notaires ont permis d’attester qu’il a vendu un terrain de 1200 m2, sis à l’aéroport, à un certain Abdoulaye Senghor pour la somme de 60 millions de FCfa. De même, les enquêteurs ont un autre acte de cession sur le titre foncier 27/45. Une transaction dont Lamine Faye dit ne pas garder souvenir. Il y a aussi une autre vente en instance d’un lotissement, sis à Sicap Mbao, qui a été confirmée par le Conservateur. Mais, le neveu de Wade indique que le terrain lui a été cédé par la Sicap mais il ne sait plus quand et à combien s’élevait la cession.

Des réquisitions chez les notaires ont aussi permis aux enquêteurs de découvrir à l’étude de Moussa Mbacké que Lamine Faye détenait 50% de la société Media Afrique. Interrogé à cet effet, il jure que son nom a été associé à cette société par un ancien patron de l’Union des jeunesses travaillistes et libérales (UJTL), sans son aval.

Annonces
Annonces

2 commentaires

  • lune
    08/08/2014 13:50

    Ha les histoires de famille au Sénégal , après la famille Faye / Sall ,voilà la Faye / Wade . Mais celle là on en parle moins ça n’intéresse personne

  • deug
    08/08/2014 17:51

    DEUG DEUG WADE ET SES COLLABORATEURS SONT DE VRAIS DOMEKHARAMS VOLEURS,ILS MERITENT TOUS LA PENDAISON PUBLIQUE.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces