Viol du décret des appels entrants: Demba Moussa Dembélé incrimine la faiblesse de l’Etat

Viol du décret des appels entrants: Demba Moussa Dembélé incrimine la faiblesse de l’Etat

Si la surtaxe des appels entrants suscite toujours des polémiques au Sénégal, c’est parce qu’il y a une faiblesse caractérisée de l’Etat. C’est du moins l’analyse faite par l’économiste Demba Moussa Dembélé sur la Rfm.

« C’est le faute de l’Etat. Si vous prenez un décret vous dites que c’est abrogé ou c’est suspendu et les sociétés violent votre décision  et si vous ne faites rien, c’est de votre faute. Cela renvoie à la faiblesse de l’Etat envers la Sonatel, Tigo et Expresso. Malheureusement, l’Etat ne se fait pas respecter. Si ces opérateurs ont continué à percevoir des milliards, mais il faut que l’Etat demande la restitution de ces milliards », plaide l’économiste.

4 COMMENTAIRES
  • ali

    LE FAUTE de l état ??!!!????

  • DEUGG

    la faute de l'etat

  • Scorpion

    Macky Ne partira pas c domage lui

  • Coulibaly

    vraiment il est temps que l’état du Sénégal réagit car les opérateurs de téléphonies sont entrain de sucer le sang de la population et l’état les regarde sans lever le petit doigt

Publiez un commentaire