Une monnaie locale à Ziguinchor : « Le CFA sera retiré et l’épargne va servir… » (Sonko )

Une monnaie locale ou complémentaire à Ziguinchor, un des points majeurs du programme d’Ousmane Sonko, s’il accède à la mairie de la commune. Le leader de Pastef en a fait l’annonce, ce mercredi, lors de la présentation de son programme « Burok ».

Selon les explications d’Ousmane Sonko, cette monnaie locale va permettre à l’échelle de la Casamance d’avoir des moyens d’échange.  « Ainsi, la monnaie conventionnelle qui est le CFA, sera retirée et l’épargne va servir à réinvestir dans des créneaux beaucoup plus rentables et cela va sécuriser en même temps l’argent des déposants », dit-il.

D’après toujours le leader de Pastef, cette monnaie locale ou complémentaire « peut rapporter énormément en  terme de gain et en terme de capacité d’investissement de la commune. » 

14
PUBLICITÉ

41 commentaire

  1. ....

    Vraiment sonko est trop con ,
    y pas à dire

    Toute idée aussi bonne soit elle doit toujours tenir compte du contexte et de l histoire

    Proposer une monnaie locale et spécifique pour une région qui est en rébellion pour son indépendance c est maladroit ,idiot , dangereux , et forcément indépendiste

    Et d autre part demander à 100 000 casamançais de donner 50 000 frs pour seulement ziguinchor c est non seulement du délire mais c est surtout une bêtise sans non

    L ambition politique ne doit pas tout permettre quand meme

    Kouma saggaa ak yowit

    1. niasse

      yowe keye ken waroula saga. bravo pour ton analyse

      1. Alpha oumar diallo

        Du n importe quoi. Voilà le masque tombe. C est le vrai visage du séparatisme. Le réveil sera brutal pour ses partisans

    2. Ndiol

      Keen Soula saaga yaw dagne l’ay rayal teigne 🙌🙌🙌🙌

    3. wakilson

      voila les gens qui te dirait toujours rien est possible vous êtes vraiment des bombe a retardement personne ne va t’insulté sa genre yi gnoye intellectuelle yo hamni séne diangue ne vous a rien servi appart vénéré les toubab l’africain n’a jamais cru a la réussite de tout façon pour mome tout est extraordinaire tu parle qu’elle rébellion fouté nous la paix nous allons essayé mm si sa marche pas au moin il a osé nous allons voté pour lui toi reste dans ton petit coin attend qu’on vient faire tout pou toi

    4. Pape

      Analyse on ne peut plus pertinente juste!koula saga rek bakhoul!

  2. goudiaby

    comment un simple maire peut créer une monnaie…légui sénégalais khamnii khammon foyy takhaww

    1. Le sage

      Akon qui n est pas maire alors??

  3. dioumanera djiby

    vraiment sonko est malade mentale et il ne sait pas parler correctement, il ne faut pas fatigue,il ne sera pas le maire ou président de la République du Sénégal jamais de la vie, il ne mérite pas et menteur et manipulateur et violeurs

  4. loulou

    voila maintenant pour ceux qui sont pour lui n ont qu a demenager en Casamance😭😭😭😭

    1. ASS

      Pourquoi doivent-ils déménager ? ne sommes-nous pas entrain de vivre avec ce que nous détestons le plus : le maudit franc CFA du maudit français

      1. loulou

        est ce que vs conaissez l histoire des 3 terres . Cas amsnce – Gambie – Guinee Bissau

  5. Coudou diagne

    Oh les gars ne tombez pas le piège de sonko il cherche du buzz à la ablaye Wade il veut vous faire parler rek

  6. guisse amadou

    moi je demande ousmane ter sall qu’est ce que il veut sur région son monnaie il a une courte visibilité donc le cassamace c’est lui

  7. weuz

    ki hamoul sakh bopam mahalla c un pur produit des journalistes…

  8. Ousmane Senghor

    sonko c’est mieux d’aller répondre à la justice d’abord parceque toi qui va te t’écouter risque une crise tu fait que mentir

  9. dame samb

    thiey sonko wakhatina ndiombé dé.

  10. BAXAM

    CHÈRE JEUNESSE CASACAISE VOTONS SONKO POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA VERTE CASAMANCE

    1. ReugReug

      On ne votera jamais pour quelqu’un qui sodomise des orphelines. Yolom Guenio moo kharaam

  11. bibi

    ce type n’a pas de conseillers,ay toth toth rek lay wax

  12. tidiane

    voila le type qui veut devenir president du senegal un vrai rebelle deguise s il pense qu il sera elu meme maire il se fout le doigt dans l oeil les senegalais patriotiques et responsables ne voteront jamais pour ce gus violeur j ai pitie aux gens qui le suivent comme des moutons kalifa sall barth et consorts.

  13. Genius Boye

    voici un des jalons en faveur de l’indépendance de la Casamance..

  14. le sénégalais

    Les sénégalais je crois sont largement édifiés sur ce qu’est SONKO.
    -d’abord il promet une levée de fond par cotisation en faveur de la ville .comment peut on diriger par cotisation ? Ou veut il la jouer comment GUY et sa voiture ?
    -et il veut créer une monnaie parallèle ou complémentaire.Comme s’il était président d’une république.Sauf s’il est entrain de préparer la sécession de la Casamance après sa défaite inévitable !
    Ce monsieur qui est complètement dans le délire ne connaît même pas les compétences du maire .

  15. omar

    Il veut dire qu’il va interdire le CFA à Ziguinchor et mettre une monnaie. sonko viens de déclarer la guerre au sénégal.

  16. Abdoulaye Mbow

    les casasain ne comprenne pas soncko ter sall les prend come des béte

  17. Bakh Yaye

    n’écoutez surtout pas les mensonges de Sonko, ce qu’il vous promet est impossible. La Casamance fait et fera toujours partie du Sénégal.
    On n’accepte plus les tromperies de ces soit-disants hommes politiques qui continuent à prendre les sénégalais pour des cons à qui on peut tout faire croire et accepter.

  18. Babs

    Do économiste do gatt dinane monnaie locale ko yap rêveur et utopiste woutidjil xam xam djité dou yeufou thiakhane

  19. Babs

    Patin so con l ennemi di Senegal

    1. ninbat

      J’avais voter pour lui lors des des precedentes consultations. Mais que de revirements de la part de Sonko meme si m’ecoeure de le dire. Ce type n’etait ni plus qu’un tartuffe. Je ne voterAIS mais APR or Benno mais Sonko c’est juste de la mer-de actuellement. Je sais pas si le c’est le syndrome du feuilleton ADJI sARR OU OU

  20. Keuwrith

    je suis de tout cœur avec vous dans la politique mais de là à créer une autre monnaie dans une partie du Sénégal ne rassure pas même si je suis cette monnaie coloniale qu’est le cfa

  21. Malick

    Il est trop devant sonko.

    Les monnaies locales . C’est une bonne initiative on parle de sortir de CFA tout le temps c un tres bon debut cela sera comme un essai grand echelle.

    Cela existe en Scotland ils ont le livre Sterling mai une forme locale du livre Sterling avec ces specificities et pourtant ils sont dans le Uk même si la comparaison est pas trop parfaite mais c’est possible et puis di na titeul macky ak toubab on est en politique et vraiment

    , je soutiens 100% afair conflit bobou suniu guinaw la nek

  22. Beugue sama rew

    Il est phénoménal ce Sonko il est trop en avant sur Macky Masha Allah

    1. Rambo

      Beugue sama rew, SONKO ne fait que découvrir l’eau chaude . Ce genre de monnaie existe dans beaucoup de pays et tout celui qui vit dans ces pays et regarde les TV internationales en a connaissance . Mais comme SONKO a beaucoup de moutons qui ne broutent que là ils sont attachés , ces crétins croit que leur gourou a découvert le fil à couper le beurre

    2. Rambo

      Beugue sama rew, SONKO ne fait que découvrir l’eau chaude . Ce genre de monnaie existe dans beaucoup de pays et tout celui qui vit dans ces pays et regarde les TV internationales en a connaissance . Mais comme SONKO a beaucoup de moutons qui ne broutent que là ils sont attachés , ces crétins croit que leur gourou a découvert le fil à couper le beurre

  23. Khel

    Bonjour mes chers, maintenant il commence à dévoilé sa vrai figure naturelle ni masque. Le vrai sens de la monnaie c’est l’indépendance en Casamance.Walah je suis apolitique. Mais ma vision ne m’a jamais
    Montre une possibilité chez lui.

    Soyons intelligent et nous aimons notre Sénégal❤️

  24. Amadou

    Ce gars est d »une immaturite qui depasse l »entendement. Tu embarrasses tes sympatisants et fournis des armes (lourdes) ä tes adversaires. Tu as dans PASTEF des experts en politique monetaire. Consulte les et ecoute les avant de sortir de pareilles propositions .Meme un gamin sait que ce que tu dis est une connerie. Lorsque que l »on postule ä la magistrature supreme, in doit faire preuve de responsabilite. Tout cela est bien inquietant.

    1. laffaire

      tu crois qu’il y’a vraiment des experts à pastef ? Je te trouve très naif

  25. Diop

    Ki boulene ko fale’ limouy wakh khamoussi dara ki buzz Ter bi rek la bougou yak moko dougeul ti li yeup mais sonko khamoul fimouy takhaw

  26. Jhgf

    Jh

  27. mouh

    Dans le merveilleux monde sonko, les paysans qui vendent l’anacarde, les pêcheurs et mareyeurs, les salariés, les entrepreneurs, les commerçants, vont bouder le cfa et faire leurs transactions en petits papiers à son effigie.

    la démagogie de ce type n’a pas de limites décidément.

  28. Guest

    Avant d’aborder le cas pratique d’une monnaie locale dans l’article suivant, il convient de s’attarder sur les objectifs et le mode de fonctionnement des monnaies locales. Si toutes ces devises ont leurs histoires particulières, il n’en reste pas moins que leurs raisons d’être sont très semblables.

    Une monnaie locale est un instrument de paiement qui ne peut être utilisé que sur un territoire restreint, une commune ou une communauté de communes. Elle est mise en place par une association qui en assure la gestion avec l’aide d’un établissement financier. L’association fait adhérer des entreprises et des commerçants qui peuvent rejoindre son système. Ces professionnels doivent alors souscrire à une charte éthique qui intègre des notions de respect de l’environnement, des conditions de travail et plus généralement de respect de l’être humain. Toutes les monnaies locales sont adossées à la monnaie nationale.

    Les expériences de monnaies locales et complémentaires se sont multipliées en exemple en France au début des années 2010. Elles ont obtenu une reconnaissance légale en juillet 2014 dans l’article 16 de la loi Hamon portant sur l’économie sociale et solidaire.

    Une monnaie locale est légale, en conformité avec l’article L521-2 du Code monétaire et financier, si elle est confinée à un territoire restreint et qu’elle ne concerne qu’un éventail réduit de biens et services.

    On compterait à l’heure actuelle plusieurs milliers de monnaies locales en circulation dans le monde, dont près de 70 en France.

    À quoi sert une monnaie locale ?
    Le principe est de développer l’économie locale en favorisant le commerce et la production de proximité. Par exemple, les supermarchés et hypermarchés ne sont pas admis dans ces systèmes. Le but est aussi de contrer la thésaurisation. Cette monnaie locale ne peut pas être placée et produire des intérêts. Point important : elle possède une date de validité. Passé cette date, chaque billet doit recevoir une vignette ou un timbre pour être actualisé avec une valeur faciale plus faible. C’est donc une monnaie fondante. Dans la plupart des cas, la valeur du billet perd 2 % tous les 3 ou 6 mois, si celui-ci n’est pas utilisé avant la date de validité. La monnaie locale et complémentaire ne recouvre partiellement que deux des trois fonctions traditionnelles de la monnaie : une unité de valeur et un instrument d’échange. Elle perd totalement la dimension réserve de valeur que possède la monnaie nationale. Enfin, la monnaie locale a aussi une dimension sociale et solidaire. Les fonds récupérés peuvent servir à financer des projets sociaux au niveau de la commune. Par exemple, les chômeurs peuvent percevoir une aide sous forme de cette monnaie.

    Quel est le fonctionnement d’une monnaie locale ?
    La monnaie locale permet de payer des transactions entre particuliers et entreprises, et entre entreprises. Au départ, les particuliers, et dans certains cas les entreprises, doivent échanger des euros contre de la monnaie locale. Ces euros échangés forment un fonds de garantie qui est géré par la banque partenaire. Les entreprises, et parfois les particuliers, ont la possibilité de reconvertir cette monnaie locale contre des euros, à condition de verser une commission.