PUBLICITÉ
malick sall - Ugb: Le Saes indique 3 conditions fondamentales pour la reprise des cours

Ugb: Le Saes indique 3 conditions fondamentales pour la reprise des cours

Le Saes était à  l’université Gaston berger de Saint- Louis, mercredi 6 juin,  pour faire l’état des lieux. A cette occasion, ils ont décliné trois (3) priorités pour une meilleure reprise des cours à l’Ugb.

Le secrétaire général du Syndicat Autonome de l’Enseignement Supérieur, Malick Fall, pense que l’Ugb a besoin  aujourd’hui d’un accompagnement financier assez consistant pour permettre que l’on reconstruise « parce qu’il y a eu beaucoup de dégâts. Et, il faut effectivement que ces dégâts soient réparés. Cela nécessite donc de la part de l’État, la mise à disposition d’un budget assez consistant pour les infrastructures ».

« En deuxième lieu, il y a des discussions qui sont en train d’être menées au niveau des Ufr pour évaluer les retards et voir à ce niveau, quel serait le meilleur calendrier possible pour démarrer les enseignements », affirme Malick Fall, tout en mettant l’accent sur le grand retard à l’Ugb, qui mériterait de larges concertations.

Enfin, la dernière condition pour faire retourner  les étudiants dans les amphithéâtres et qui est la plus importante à leurs yeux, est que justice soit faite au nom de Fallou Sene. « Pour que nous puissions avoir un démarrage normal des cours au niveau de l’Ugb, il faut que l’enquête qui doit être menée, sur la mort de Fallou Sene, qu’on puisse la démarrer. C’est fondamentale, pour qu’il ait reprise des cours. Il y a eu la mort d’un étudiant, il y a eu des dégâts qui ont été causés, donc il faudrait que la machine judiciaire puisse être enclenchée », termine-t-il par dire.

 

Fallou Sène Malick Fall
Annonces

Un commentaire

Beug Sama Rew

qu’ en est-il de ce ministre de la justice qui disait que tout est bouclé et que le premier lundi après le décès on aura les résultats de l’enquête Pr madior ta qualification demeure et cette nomination (ministre ) passe n’accepte pas de perdre ta dignité ce gouvernement diarouko

Publier un commentaire