Tuerie d’Orlando : la femme d’Omar Mateen était au courant, pourrait être inculpée

Il est apparu aux enquêteurs que la femme du tueur d’Orlando, Omar Seddique Mateen, était au courant des intentions de son mari. Elle risque d’être inculpée dans l’enquête sur cette tuerie qui a fait au moins 49 morts dans une boîte gay. Du nouveau dans l’enquête sur la tuerie d’Orlando. La femme d’Omar Mateen, l’homme qui a tué au moins 49 personnes et fait 53 blessés, dimanche 13 juin au matin, dans une boîte gay d’Orlando, en Floride, était au courant de son projet. Un grand jury fédéral a été convoqué et pourrait inculper Noor Salman dès mercredi.

« Il apparaît qu’elle avait une certaine connaissance de ce qui se passait », a déclaré le sénateur Angus King, membre de la commission du renseignement du Sénat américain après avoir été informé des derniers éléments de l’enquête. « C’est tout à fait, je dirais, une personne représentant un intérêt actuellement. Elle semble coopérer et peut nous fournir des informations importantes », a ajouté le sénateur qui s’exprimait sur CNN.

Selon FoxNews.com, qui cite une source du FBI, les magistrats cherchent à l’inculper pour complicité des 49 assassinats et 53 tentatives d’assassinat, ainsi que pour non information des services de police et de justice au sujet de l’attaque qui allait avoir lieu et mensonge à agent fédéral. Selon NBC News, Noor Salman a affirmé aux agents fédéraux qu’elle avait essayé de dissuader son mari d’attaquer le Pulse. Mais elle a aussi indiqué au FBI qu’elle l’avait une fois conduit en voiture à la discothèque The Pulse car il voulait la voir de plus près, précise la chaîne de télévision.

Le père d’Omar Mateen a fait état de l’homophobie de son fils, qui était lui-même père d’un petit garçon. Mais plusieurs médias évoquent l’homosexualité cachée du tueur, de nombreux témoignages rapportant qu’il avait fréquenté le Pulse à plusieurs reprises et qu’il utilisait des applications de rencontres gays. Barack Obama a déclaré à la presse, à l’issue d’une réunion du Conseil de sécurité nationale à la Maison Blanche, que le tireur paraissait être « un jeune homme en colère, perturbé, instable qui s’est radicalisé. »

France 24 avec Reuters

2 COMMENTAIRES
  • salam

    Pour les gens ki ont kommencer à changer même leur photo d profil avec celle de ce j né sais bouddhiste leu khowma loumoudone et qui commencé à loué son nom continuer…. niit dayy mannnou di yane diamm

  • sew ndy

    macha allah omar yalna la yalla fay que dieu te donne le paradi le plus noble des paradis amine

Publiez un commentaire