Thiérno Bocoum: « Négocier une grâce, c’est donner à Macky Sall l’opportunité de… »

L’affaire Karim Wade, l’homme qui suscite les débats depuis un certain moment. Depuis l’annonce, par le chef de l’Etat, de son éventuelle libération, les langues n’ont cessé de se délier. Entre le « pour » et le « contre », les avis sont partagés. C’est maintenant autour de Thierno Bocom, chargé de la communication de « Rewmi », de prendre les rennes et donner son avis sur la question. 

« La voie de l’entente secrète est la pire des voies pour la libération de Karim Wade« , a laissé entendre Thierno Bocoum dans Le Pop. A travers une déclaration intitulée ‘Affaire Karim Wade: quand l’émotion prime sur la raison et l’éthique’, le député a tenu à préciser que le traitement du dossier de Wade-fils par le régime de Macky Sall menace réellement l’Etat de droit sénégalais, le fondement même de la société démocratique et républicaine.

« La dernière sortie du président Idrissa Seck sur cette question vise à protéger notre Etat de droit et nos institutions, notamment judiciaire, d’une perte définitive de légitimité à poursuivre qui que ce soit. Rien ni personne ne sera obstacle à notre logique et cohérence orientées uniquement vers le respect des principes républicains« , a t-il déclaré. Une sortie du responsable de ‘Rewmi’ que l’on pourrait qualifier de contre-attaque à l’encontre des détracteurs de son mentor Idrissa Seck. Et M. Bocoum de confier que « les positions publiques du président Idrissa Seck sur le devoir de l’Etat Sénégalais de prêter l’attention nécessaire au rapport du groupe de travail des Nations-unies sur les droits de l’homme va dans ce sens. Sa saisine du comité des droits de l’homme de l’internationale libérale, lors de la 196ème édition du comité exécutif à Tbilisi Géorgie va dans ce sens« .

Thierno Bocoum estime que « la voie du deal ou de l’entente secrète est la pire des voies pour la libération de Karim Wade y compris pour lui même. C’est d’abord une honte pour ceux qui pensent pouvoir et tirer profit. Elle n’accordera aucune crédibilité et aucune garantie au fils de Président Abdoulaye Wade. Négocier une grâce, c’est donner à Macky Sall l’opportunité de retourner la situation en sa faveur ». Et à cet effet, selon Thierno Bocoum, après avoir été un « bourreau insensible », le président Macky Sall aura réussi le pari de se présenter, à la face du monde, sous ses habits « d’humaniste ».

2 COMMENTAIRES
  • Binta

    Va te faire foutre et le protocol de repeuse c’etais pas un deal toi et mentor vous pensez que vous etes plus intelligent que led senegalais idy sait tres bien il peut pas etre president sans une coalition comme il calcul tjrs en pensant il va etre le candidat des liberaux vois que son reve risque de ne pas aboutir mais je vous dit idy abdoulaye wade sont Pareil le
    Plus grand Menteur et hypocritede ce pays c’est idy

  • Pape famara

    Grand vs perdre votre temps idy c du passer il c foutu de nous et voilà les conséquence

Publiez un commentaire