PUBLICITÉ
therese faye e1565087212911 - Thérèse Faye : "Le président Sall ne veut voir aucun enfant dans la rue"

Thérèse Faye : « Le président Sall ne veut voir aucun enfant dans la rue »

Madame Thérèse FAYE DIOUF, Directrice de l’Agence Nationale de la Petite Enfance et de la Case des Tout-petits invitée de Rfm Matin, ce lundi 05 août 2019, est largement revenue sur les problèmes des enfants de la rue.

Enfants dans la rue

A Dakar, comme dans beaucoup d’autres grandes villes du Sénégal, le phénomène d’exclusion sociale se traduit dans sa forme la plus extrême, par l’existence d’un nombre élevé d’enfants vivant dans la rue. Privés de protection et d’affection, sans soutien familial, les enfants de la rue sont exclus des structures sanitaires, sociales et éducatives de droit commun et sont trop faibles ou trop désocialisés pour se rendre d’eux-mêmes vers les structures d’aide existantes. Cette situation interpelle l’Etat en premier chef qui « travaille dans le cadre de politiques mises en place pour enlever ces enfants de cette situation qui interpelle toutes les sensibilités ». 

Directives

« Le président de la République a donné des directives claires pour régler définitivement le problème des enfants dans la rue. Les ministères de la Femme et de la famille et de l’Intérieur y travaillent aussi. Toutes les entités concernées travaillent en harmonie pour faire face à ce fléau. Les parents ont un rôle à y jouer… », a indiqué Mme Thérèse Faye.

Sous-région indexée

« Le problème des enfants dans la rue au Sénégal dépasse le cadre national. Selon les derniers recensements beaucoup d’enfants dans les rues du Sénégal proviennent de la sous-région. Ce ne sont pas des Sénégalais pour la plupart. Mais malgré tout ça, nuit et jour, dans tous les ministères concernées, par le biais des directions et services, on travaille en harmonie pour aller jusqu’au bout de ce problème », a rajouté Mme Faye qui pense que le gouvernement, conformément à la vision du président Macky Sall, doit aller vers la solution de ce problème.

Responsabilités partagées

« Enlever les enfants de la rue va à coup sûr contribuer à améliorer le visage du pays. Il est aujourd’hui urgent que tout le monde s’implique pour éradiquer ce problème qui est difficile à résoudre. Mais une chose est certaine, si tout le monde s’y met, les ministères et parents, tout le monde, on n’aura plus d’enfants dans les rues… Les responsabilités doivent être partagées », a attesté la directrice l’Agence Nationale de la Petite Enfance et de la Case des Tout-petits invitée.

Formation des acteurs et…

En outre, Thérèse Faye ne manquera pas, aux micro de nos confrères de Rfm, d’inviter les parents à inscrire davantage leurs enfants au préscolaire qui est gage d’une protection continue jusqu’à leur inscription à l’école primaire. Ceci les protégerait d’un certain nombre de dangers qui les guettent tous les jours.

Ainsi, après un programme de renforcement des acteurs partout dans le pays, il est prévu la construction d’autres Cases des Tout-Petits dans des régions comme Louga et Saint-Louis où le taux de pré-scolarisation est très faible grâce à un financement de la coopération coréenne de plus de 2 800 000 000 signés par Ndeye Saly Diop Dieng, Ministre de la femme de la famille du genre et de la protection des enfants, le 19 juillet dernier.

Enfant Dans La Rue Thérèse
whatsapp 218
Annonces

(8) commentaires

Sarithia

ça fait lgtps ke vous le dites. Nous attendons des actes concrets svp!!

Big Senegal

Khemess arretes de rever et retournes sur terre
.

Alioune Toure

Plus de faits et moins de paroles.

Touba

VA la bas…

Abbdoudiouff

Hypocrites de politiciens .un pays aussi pauvre que le Sénégal ,dont vous les politiciens vous continuez à appauvrir en vous enrichissant.vous venez nous dire que vous allez éradiquer la mendicité alors que tous ce que vous faites est à l’opposé des besoins de la population .
Quelle malchance d’avoir des dirigeants comme vous….

Mbaye

On a déjà entendu ce refrain en 2012

Mbaye

Madame Thérèse les Sénégalais avaient déjà écouté ce single du griot Sall en 2012

Daouda Sarr

Thérése j’ai pitié de toi. Tous ceux qui l’ont essayé sont morts.Rappelles toi bien.