Tentative d’extorsion de fonds : le journaliste Ibrahima Ngom Damel reste en prison

Le journaliste Ibrahima Ngom condamné à 6 mois avec sursis pour délits de tentative d’extorsion de fonds l’opposant au ministre conseiller Mor Ngom n’est pas encore tiré d’affaires. Alors qu’il s’attendait à être libéré, une autre plainte allant dans le même sens le cloue à la prison. L’auteur de cette plainte est le président du groupe parlementaire de la majorité à l’Assemblée, Moustapha Diakhaté. Du coup le journaliste récolte un autre mandat de dépôt. Cette dernière affaire risque de coûter cher à Ibrahima Ngom Damel. Il ne sera plus vu par le juge comme un délinquant primaire mais plus tôt par un récidiviste.

Avec l’As

1 COMMENTAIRE
  • Weuze

    Il faut le condamner c trop facile de le laisser comme ça

Publiez un commentaire