PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
ngagne - Tentative de viol : Ngagne Dione surpris sur la femme de son grand frère

Tentative de viol : Ngagne Dione surpris sur la femme de son grand frère

Le prévenu Ngagne Dione qui a comparu à la barre risque de passer six (6) mois en prison. Ce jeune homme âgé de 27 ans, est poursuivi pour tentative de viol sur la femme de son grand frère. C’est le 8 octobre prochain qu’il sera édifié sur son sort. 

Cris salvateurs

Le présumé violeur a été attrait à la barre du tribunal de Pikine-Guédiawaye, pour avoir  tenté de violer la femme de son grand frère du nom de Marianne Diop. Ngagne Dione puisque c’est de lui qu’il s’agit, aurait profité de l’absence de son grand-frère, pour s’ introduire dans la chambre de la dame qui prenait sa douche. Il a attendu que sa belle-sœur sorte des toilettes, à moitié nue pour se jeter sur elle. Surprise par l’acte du frangin de son époux, la dame a crié secours. Et n’eût été la promptitude des voisins, elle allait se faire brutaliser et violer. C’est le voisinage venu à la rescousse qui a permis de mettre Ngagne Dione hors d’état de nuire avant de le conduire à la police.

Aveu du prévenu

A la barre, il a reconnu les faits qui lui sont reprochés comme lors de l’enquête préliminaire. « Je voulais juste satisfaire ma libido, étant donné que je suis célibataire. J’avais l’intention de la violer, mais je n’y ai pas parvenu, car elle a ameuté les voisins à temps », a déclaré Ngagne Dione.

Atteinte à l’intimité de la victime

Au sujet de la tentative de viol, la partie civile a soutenu que les faits se sont passés dans la chambre conjugale. Marianne Diop croyait certainement que son beau-frère était passé pour une visite de courtoisie. « J’étais dans les toilettes, et à ma sortie, je l’ai retrouvé dans ma chambre. C’est ainsi que je me suis dirigée vers l’armoire pour m’habiller. Il en a profité pour m’attaquer par derrière, et enlever mon pagne et j’ai dû crier pour obtenir le secours de mes voisins qui ont rappliqué dare dare » a narré Marianne Diop. Par ailleurs, la plaignante a laissé croire que son bourreau était habité par les esprits au moment où il commettait son acte, et qu’il lui arrive souvent d’être victime de déficience au plan mental.

Témoignage à charge

Selon le témoin El Hadji Dièye « ce jour-là, j’étais dans ma chambre, lorsque j’ai entendu des cris de détresse. « Ma femme qui était partie avant moi, aux nouvelles est revenue me dire qu’elle a trouvé Marianne gisant par terre, pendant que Ngagne Dione était couché sur elle. Alors, je suis parti pour la secourir, mais c’est son mari qui a porté plainte. Car, ces derniers jours, il a affirmé avoir remarqué son jeune frère roder aux alentours de leur domicile ».

Réquisitoire du procureur

Toutefois, le procureur a qualifié les faits de « graves ». « Si la dame Marianne Diop n’avait pas été secourue par les voisins, le prévenu pouvait bien passer à l’acte de viol. Encore qu’il n’existe aucune preuve pouvant attester de son état de santé mentale défectueuse », selon le parquet qui a requis une peine de 6 mois ferme. Le verdict sera rendu le 8 octobre prochain.

Marianne Ngagne
whatsapp 169
Annonces

(6) commentaires

Bebe Ada Diop

Thieye Sénégal mo doy ware d

Fallou Mbaye

ngagne mounone nga dem fenene fou donoul sa sokhna grand frere.

Assan Boup

Ngagne ya katt sa ndayy

Abdallah Ba

Demale takki diabare

Sally Fall

Quel imbécile celui là. Deux bonnes claques et au trou. Pffffff sans vergogne.

Psychologue

mariez les jeunes baakhna dal

Publier un commentaire