PUBLICITÉ

Sondage-média : « Les organes ne publient que des résultats favorables… »

Depuis trois jours nous assistons à la publication d’indicateurs sur le paysage médiatique au Sénégal par des organes de presse sur des études réalisées par des agences de sondage. Une campagne sous fond de concurrence déloyale, que dénonce l’expert Cheikh Ndiaye, spécialisé dans le Market intelligence et Strategy and Innovation, dans les colonnes de Pressafrik. 

En analysant ces résultats de sondage, on se rend compte que chaque organe met en avant des informations qui lui sont favorables!

Je crois qu’il faut se remettre en question et respecter la déontologie de chaque corps de métier !

Un sondage et/ou une étude de marché constituent un travail scientifique dont la méthodologie devrait justifier la fiabilité et les limites des informations !

Il ne faudrait pas utiliser des études scientifiques qui devraient permettre une meilleure connaissance pour prendre de bonnes décisions à des fins de communication d’influence !

Une étude média ou d’audience est très sérieuse, complexe et demande de la rigueur avec une méthodologie justifiée par rapport aux objectifs et résultats attendus!

Plusieurs paramètres peuvent biaiser les résultats d’un sondage média et plus particulièrement l’interprétation des résultats.

Ainsi, les agences commanditées devraient également mettre à disposition les informations concernant la façon dont le sondage a été réalisé et veiller à ce que leurs interprétations et leurs affirmations soient parfaitement cohérentes avec les données.

Il faut noter que les sondages d’opinions et les enquêtes publiées sont régie par des codes et directives qu’il faudrait prendre en compte « Cf: article 8 du code international ICC/ESOMAR). La publication est assujettie à certains préalables dont :

o  Le nom de l’agence ayant mené l’enquête,

o  Le commanditaire de l’enquête

o  la cible de l’étude

o  La couverture géographique

o  La taille réelle de l’échantillon

o  La méthode d’échantillonnage utilisée , le degré de précision déterminé par la marge d’erreur et la fiabilité par l’intervalle de confiance!

o  La méthode selon laquelle le sondage a été réalisé (en face à face, entretien téléphonique, panel sur Internet, online, etc.).

o  Etc.

Les études et sondages sont primordiaux pour les organes décisionnels dans ce contexte ou la connaissance du client est un facteur promordial de compétitivité pour ne pas dire facteur clés de succès.

Cependant avec le manque de professionnalisme et de sérieux qui gangrènent ce secteur, les décideurs n’ont plus confiance aux résultats des sondages, études et analyses de marché !

Je lance un appel aux agences de sondage et d’études de marché  à s’organiser et à donner plus de sérieux au secteur qui est devenu incontournable pour une entreprise qui se voudrait compétitive !

En somme, avec ce manque d’informations fiables, je me demande sur quoi les agences de communication se baseraient pour établir des stratégies de com et « média planning » pour leurs clients.

Chaque année, il devrait y avoir une seule étude sérieuse sur le paysage médiatique sénégalais qui serait reconnue comme référence et constituerait un baromètre pour évaluer l’évolution de l’environnement et du comportement du consommateur d’une année à l’autre!

 

Cheikh Ndiaye Medias
Annonces

Publier un commentaire