Société: Ukraine: Un français arrêté pour terrorisme

Il aurait projeté des attentats en France durant le prochain Euro de football qui débute vendredi, soit dans trois jours. C’est du moins ce que disent les autorités ukrainiennes à propos de ce jeune Français de 25 ans, interpellé avec des armes de guerre dans son véhicule à Kiev. Cette affaire incite encore à la prudence, car outre la date de l’arrestation le 21 mai dernier, on ne sait pas grand-chose de ce Français ni de ses motivations.

Le jeune homme de 25 ans, originaire d’un petit village du nord-est de la France, a été présenté comme un militant d’extrême droite. Mais pour le moment, il n’y a que deux éléments qui attestent de ce profil : un tee-shirt qui aurait été retrouvé à son domicile par la police française, et les déclarations des services ukrainiens, qui affirment avoir suivi le jeune homme depuis décembre 2015, et que celui-ci s’était ouvert, lors de ses voyages en Ukraine, sur son aversion pour une « islamisation » de la France.

Mais ce qui frappe surtout, c’est la grande discrétion de ce jeune homme prénommé Grégoire, travaillant dans le secteur agricole en Lorraine, et à qui l’on prêtait des envies d’investir dans le même secteur en Ukraine. Il y a désormais d’autres types de Français qui sont fascinés par l’Ukraine, ceux qui sont illuminés par la guerre. Depuis deux ans, plusieurs dizaines d’étrangers dont des Français sont venus se battre dans les milices ukrainiennes, aussi bien pro-Kiev que pro-russes.

Le dénominateur commun de ces individus est une idéologie conspirationniste d’extrême droite, sur laquelle ils sont généralement très bruyants et très bavards sur Internet. Or, on ne remarque rien de tout cela chez le jeune homme détenu depuis le 21 mai. La seule chose qui est claire, c’est que l’Ukraine, où des soldats continuent de mourir tous les jours pour un salaire dérisoire, est devenue un supermarché des armes à ciel ouvert.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire