Simion B. Michez choisit le Sénégal: « Je souhaite faire partie de ceux qui vont continuer à écrire l’histoire »

Simion Boubacar Michez rêve de porter le maillot des Lions du Sénégal. Ce Sénégalo-Camerounais né en Belgique suit avec intêret les performances des champions d’Afrique. Formé par Anderlecht, il a rejoint Beerschot pour gagner du temps de jeu.
Quelques morceaux choisis dans cet entretien accordé à Record et exploité par Senego.

Pouvez-vous vous présenter brièvement à nos lecteurs ?

Je m’appelle Simion Boubacar Michez, j’ai 21 ans, je viens de Charleroi en Belgique. Je suis Sénégalo-Camerounais né en Belgique d’un maman sénégalaise et d’un papa camerounais.

Retracez-nous votre parcours de footballeur…

J’ai commencé à l’âge de 5 ans derrière chez moi, à Olympique de Charleroi. Puis, dès l’âge de 6 ans, j’ai rejoint le meilleur club du pays, Anderlecht, où j’ai passé toute ma formation jusqu’à mes 21 ans pour ensuite signer au club de Beerschot.

Vous étiez sélectionné en petites catégories belges et camerounaises, pourquoi vous n’êtes pas confirmé en seniors ?

J’ai été effectivement appelé en Belgique des U15 jusqu’aux U19 et au Cameroun en U23. J’en ai jamais eu la chance de faire les premiers pas en A mais chaque chose en son temps. J’avais jusqu’à 23 ans pour choisir définitivement une sélection.

Pourquoi vous voulez jouer pour le Sénégal parce que vous n’avez pas réussi à accéder en sélections A belge ou camerounaise ?

Non. Il faut savoir déjà que le Sénégal, c’est le pays de ma mère, c’est un pays qui compte beaucoup à mes yeux. J’y vais très souvent pour voir la famille et les amis et c’est sûr que ce serait une immense fierté de le représenter, pour moi, ma mère et la famille du côté du Sénégal.

Qu’est-ce qui vous attire chez les Lions au point de vouloir intégrer la sélection ?

J’ai été attiré par l’esprit de gagne qu’a notre pays. Si on regarde en Afrique, durant cette année 2023 et l’année d’avant, les Lions ont excellé dans toutes les catégories. C’est devenu un pays de football et je souhaite faire partie de ceux qui vont continuer à écrire l’histoire.

Êtes-vous conscient que les places en équipe nationale du Sénégal sont chères, surtout à votre poste ?

Oui j’en suis conscient mais ça ne me dérange pas. Comme je l’ai déjà dit je connais mes qualités, je crois en Allah et je crois en moi. Donc, je ne pose pas de question par rapport à ça, d’autant plus que j’aime être concurrencé pour avoir plus de motivation, d’envie et d’engagement. Une concurrence positive c’est bon pour tout footballeur. Le projet du Sénégal est intéressant pour tout footballeur ambitieux.

Avec votre âge qui est éligible, accepterez-vous de débuter chez les Olympiques ?

Oui pourquoi pas ? Même si je vise le plus haut possible le destin peut faire que je commence là-bas, d’autant plus que la plupart des footballeurs sénégalais ont débuté et étalé toute leur classe dans la petite catégorie.

Suivez-vous les matchs des Lions du Sénégal ?

Je ne regarde leurs matchs qu’à la télé. En clubs comme en équipe nationale à la télé. J’ai coché d’ailleurs la date du 16 octobre prochain pour suivre en France leur match contre le Cameroun. Et je suis à l’affût de leur progression quand ils sont en clubs car ça m’intéresse.

Contrairement à la saison dernière, les attaquants sénégalais ne carburent pas en Europe. Vous vous dites que c’est l’heure ?

Pour moi, je suis prêt. Si c’est l’heure Dieu seul le sait. En tout cas, de mon côté, je continue à travailler tous les jours pour espérer être convoqué un jour avec les Lions. Et je suis très optimiste.

Sur le plan footballistique, le Cameroun et la Belgique ne sont-ils pas au dessus du Sénégal ?
Je ne sais pas. Ce sont trois belles nations de football où il y a énormément de qualités. Donc, je ne saurais dire là où il y a le plus de qualités.

Avec Record

4 COMMENTAIRES
  • Samba

    Bien venue cher frère

  • Siman

    En confrontations directes le Sénégal est au dessus du Cameroun

    • Momarsenediongue@gmail.com

      Patle du présent pour le tirage czn cameroun est dans le chapeau 2

  • Solo

    Vien chez nous on t’aime

Publiez un commentaire