PUBLICITÉ

Senego TV – Forza : « Je n’ai plus de motivation… »

Après une longue absence, Forza s’est prononcé au micro de Senego. Il est revenu sur la situation de l’écurie Fass qui connait une léthargie depuis un certain temps. Il est également revenu sur sa carrière et sur sa vie privée.

L’écurie Fass

Face à cette situation que vit Fass, il estime que « les dirigeants de l’écurie doivent revoir leur façon de faire. » Pour lui, « si l’écurie avait un syndicat, alors il aurait beaucoup de choses à dire, parce qu’il y a beaucoup de choses à revoir à Fass. »

Le lutteur de Bargny

Le lutteur originaire de la ville de Bargny, de préciser : « L’année dernière, j’en avais parlé et je leur avais dit qu’il faut que chacun revoie les actes qu’il a eu à poser. Il ne faut que l’on essaye de se leurrer. Si chacun essaye aussi de mettre en avant ses intérêts, alors ça peut bouger, mais cela ne pourra pas durer longtemps. »

La responsabilité des lutteurs

« La plus grande responsabilité de cette crise que vit l’écurie Fass est celle des lutteurs », révèle-t-il. Avant d’enchaîner : « Nous les lutteurs, si chacun faisait ce qu’il devait faire, alors la crise ne serait pas arrivée à ce niveau ».  Pour Forza, « si les responsables ne font pas les choses correctement, c’est aux lutteurs de leur faire savoir qu’ils ne sont pas sur le bon chemin. »

Son avenir 

Malheureusement, Forza ne croit plus à son avenir dans l’arène. « Avant, je croyais dur comme fer que j’avais mon avenir dans cette écurie, mais maintenant, je commence à en douter », avoue-t-il. Pis encore, il déclare : « Je ne vois même plus mon avenir dans l’avenir. Je n’y cois plus ».

Les objectifs

Le lutteur donne les explications de son choix. « Moi je suis quelqu’un qui fonctionne avec des objectifs » lance-t-il. « Avant d’entrer dans la lutte, j’avais des biens. Dans ma carrière, j’ai vu ses biens se détruire sans que je ne puisse y faire quelque chose. Parce que simplement, je pensais toujours que je pourrais être un leader dans l’arène. Face à beaucoup de difficultés et des blessures, j’ai su toujours revenir, mais là je n’en peux plus », explique-t-il.

Abandon de la lutte

« Je veux au moins dans ma vie avoir une progéniture, avoir une femme, bref fonder une famille. Et en ce moment, ce n’est pas encore fait, alors que je prends de l’âge », ajoute-t-il. « Dans ma vie, rien n’est encore stable, si c’est la lutte qui est la cause, donc je dois alors aller voir autre chose qui me permettra de vivre normalement », insiste Forza.

Écurie Fass Forza
whatsapp 321
Annonces

Publier un commentaire