PUBLICITÉ
immeubles hlm hann maristes 2 - Scandale-Immeubles Maristes: Les habitants en croisade contre l'Etat...

Scandale-Immeubles Maristes: Les habitants en croisade contre l’Etat…

« Il s’agit d’un déménagement forcé…« , c’est là, la réaction de Madame Sokhna Marème Mbacké, porte-parole du collectif des habitants des immeubles des Hlm Hann Maristes. Ces derniers se sont donnés rendez-vous ce samedi, devant l’immeuble O dudit quartier pour dénoncer, ce qu’ils qualifient du plus gros scandale immobilier les opposant à la Sn Hlm, avec le ministre de l’Intérieur et celui de l’Urbanisme qui sont entrés dans la danse.

Une « guerre » contre le ministre de l’Intérieur et le ministre de l’Urbanisme…

Une guerre, selon Madame Mbacké, qu’ils ont démarré il y’a 15 ans. Un différend qui les oppose à la Sn Hlm. Il s’agit, effectivement des immeubles qu’ils ont acheté à la société nationale, « il y’a à peu prés 20 ans. Et deux (2) ou trois (3) ans après, les problèmes ont commencé. Et l’Etat commence à évacuer les habitants de ce site. Maintenant qu’on est en pleine négociation avec la Sn Hlm, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye et le ministre de l’Urbanisme (Avant avec Diène Farba Sarr et maintenant avec Abdou Karim Fofana: Ndlr) nous brandissent un arrêté de péril nous demandant d’évacuer les lieux sans mesures d’accompagnement…« , regrette Sokhna Marème Mbacké.

Menace de la gendarmerie…

D’où leur mouvement d’humeur. Au début, ils avaient prévu une marche allant du domicile du chef de quartier jusqu’à la gendarmerie des Maristes. Mais suite aux menaces du commandant de les les réprimander, ils ont décidé de faire un sit-in devant leurs immeubles. »Ici c’est notre patrimoine. C’est notre titre foncier. Et si on avait maintenu la marche, il y’aurait des échauffourées et nous serions responsables de tout ce qui pourrait arriver…« , précise-t-elle.

Le commandant – L’arrêté de péril…

« Ils nous ont brandi un arrêté de péril. Et le commandant, lui même, s’est invité à notre réunion pour nous le présenter. Ils sont nombreux à avoir refusé de le prendre… Nous n’allons pas le prendre parce qu’il y a 150 familles qui ont été déguerpis des immeubles, leurs lieux d’habitation. Ils étaient logés par la Sn Hlm. Et ça fait maintenant 21 mois que la location de ces honnêtes citoyens n’ont pas été pris en charge par la Sn Hlm. Et beaucoup d’entre eux sont, actuellement dans la rue. Ils ne savent plus à quel Saint se vouer…« , dénonce la porte-parole du Collectif des habitants des Hlm Hann Maristes.

Ils réclament des mesures d’accompagnement…

Toutefois, fait-elle savoir, qu’ils ne refusent pas de quitter les lieux, « mais ils faut des préalables, des mesures d’accompagnement. On ne va pas accepter que des pères et mères de familles se retrouvent dans la rue. C’est inadmissible. S’ils veulent que nous sortons, ils faut qu’ils viennent reprendre les négociations et qu’ils nous prennent en charge et nous rassurent. Nous présenter un projet d’un promoteur digne de confiance, crédible. Mais aussi prendre en compte, dans ce projet, la prise en charge de la location de tous ces habitants, le temps que prendra la reconstruction de ces immeubles… »

Le projet chinois de 270 milliards – Le refus de l’Etat du Sénégal…

Pour mémoire, une société chinoise s’était présentée avec un projet bien ficelé de 270 milliards.  » Le ministre (Diène Farba Sarr) lui même avait estimé ce projet trop coûteux. Et que l’Etat du Sénégal ne pouvait s’engager à concentrer cette somme sur 3 hectares 300. Et qu’il fallait le déplacer à Diamniadio ou ailleurs. Mais nous, nous ne voulons pas Diamniadio, nous voulons les Maristes. On a choisi ce site pendant que personne n’en voulait. Nous restons ici. Et si nous devons déménager, ce ne sera que provisoirement… « , tient-elle à préciser.

La croisade…

Non sans annoncer qu’ils ont un plan d’action et qu’ils n’excluent « aucun moyen légal » pour rentrer dans leur droit. Aussi, un pool d’avocat a été commis par ces résidents des immeubles des Hlm Hann Maristes. Un fond a été prévu pour cela.  » Nous sommes des gens crédibles. Nous ne sommes pas des chômeurs, on travail. On a ouvert un compte pour économiser de l’argent, au cas où nous seront appelé à aller en procès contre l’Etat du Sénégal… « , a conclu Mme Mbacké.

En images…

immeubles hlm hann maristes 5 - Scandale-Immeubles Maristes: Les habitants en croisade contre l'Etat...

immeubles hlm hann maristes 8 - Scandale-Immeubles Maristes: Les habitants en croisade contre l'Etat...immeubles hlm hann maristes 7 - Scandale-Immeubles Maristes: Les habitants en croisade contre l'Etat...immeubles hlm hann maristes 6 - Scandale-Immeubles Maristes: Les habitants en croisade contre l'Etat...immeubles hlm hann maristes 4 - Scandale-Immeubles Maristes: Les habitants en croisade contre l'Etat...immeubles hlm hann maristes 3 - Scandale-Immeubles Maristes: Les habitants en croisade contre l'Etat...immeubles hlm hann maristes 1 - Scandale-Immeubles Maristes: Les habitants en croisade contre l'Etat...

Aly Ngouille Ndiaye Hlm Hann Maristes
Annonces

(8) commentaires

Focu

SENEGAL le pays où l on investit tous ses economies sans garantie aucune en amont le pays ou du jour au lendemain on peut tout perdre a cause de la male gouvernance de l etat quand on sait que gouverner c est prevenir il fallait controler la SN HLM une societe qui a commis beaucoup de tort a ses clients vous voulez la paix sachez qu une minute de justice vaut mieux 100 ans de paix dixit peter tosh macky sall et son gouvernement sachez raison garder vous êtes nommez par le peuple en bon entendeur salut

Coumba Faye

Mettons nous a leur place!!!!! Au moins il faut des mesures d accompagnement on est ou?? C’est 1 minimum

Adiouma Sall

K le bon Dieu éclaire tout

Renè Diagne

Il faut des mesures d accompagnement.c est cela la justice sociale et egalement sanctionnerles ingénieurs ou architeques responsables..ces populations ne sont zn rien responsables.

Birame Ndoye

IL FAUT DES MESURES D’ACCOMPAGNEMENT. COMMENT PEUT ON INTIMER L’ORDRE DE QUITTER SON LOGEMENT À UNE FAMILLE SANS LES RELOGER DIGNEMENT?
QUAND MÊME !

Tex

Dire que j’ai failli acheter la bas en 2002. Je trouvais ca trop petit et mal construit

Sett

Lii mom doyneu warr !!!! Je ne parle même pas de mesures d’accompaagnement mais ILS DOIVENT ETRE LOGES PRIORITAIREMENT DANS DES BATIMENTS DE DIAMNIADIO !!!! Mann dey je ne vaispas acheter des appartements !!!!

Abdoulaye Diaouné

Ils doivent être reloger le temps de reconstruire leur site et ceux qui n’avaient pas honoré leur mensualités ils ont été délogé par la sn hlm alors indemnisez les

Publier un commentaire