Revue de presse du 27/2/2015: Les propos de Wade sur Macky Sall toujours en vedette

Les propos de l’ancien président de la République Abdoulaye Wade sur les origines sociales de son successeur sont toujours au cœur des sujets traités par les quotidiens reçus vendredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Au sujet du discours sur les ethnies, les castes et les religions, Le Quotidien estime que ‘’Wade, Pape de la division’’ et relève que l’ancien président ‘’ne regrette pas ses propos’’.

‘’Abdoulaye Wade, écrit le journal, n’en est pas à sa première. Sa sortie rappelle celle malheureuse à Tivaouane Peul (Dakar) où il avait menacé de retirer ses projets aux populations du Fouta. Il tentera également de mettre en mal son adversaire en 2012 avec les chefs religieux’’.

‘’Procès en sorcellerie contre Macky, dérapages contrôlés’’, indique Walfadjri qui rappelle qu’ ‘’avant Wade, en 2012 déjà, l’ancien ministre de la Justice, Me El Hadji Amadou Sall, et le comité directeur du PDS parlaient de sorcellerie suite aux convocations de Karim Wade les jeudis à la gendarmerie de Colobane’’.

Enquête souligne que Touba ‘’lâche Wade’’, après ses violentes attaques contre le chef de l’Etat. ‘’Le Khalige général des mouride se dit indigné et condamne’’, selon le journal qui relève: ‘’Si l’on en croit nos interlocuteurs, le Khalife a dit qu’il va désormais s’abstenir des affaires de Wade, encore moins le conseiller’’.

L’Observateur rapporte cette réaction de Macky Sall après les propos de Wade. ‘’Je préfère ne pas avoir entendu les propos de Wade’’. Et le journal d’annoncer d’autres propos du chef de l’Etat sur son prédécesseur. Le président Sall déclarait en effet : ‘’J’ai de l’affectation pour Wade. Je n’ai aucun problème personnel avec lui’’.

L’As signale que le leader libéral Mamadou Massaly est ‘’en route vers Rebeuss’’ pour diffamation.

Mamadou Massaly n’a pas eu le temps de savourer sa récente libération après des propos contre Aminata Tall, la présidente du Conseil économique, social et environnemental. Sitôt libéré, il avait accusé les gendarmes de l’avoir torturé. Massaly a été arrêté de nouveau jeudi.

La Tribune signale que Massaly, qui a fait un malaise, a même entamé une diète. Le Populaire aussi affiche : ‘’Massaly entame une grève de la faim totale’’.

De son côté, Le Soleil titre signale que des privés sénégalais vont s’impliquer dans le secteur de l’éducation pour la somme de 1, 5 milliard de francs.

La Fondation du secteur privé pour l’éducation (FSPE) va investir 1,5 milliard de francs CFA dans trois programmes scolaires visant plusieurs objectifs dont l’ »adéquation de l’éducation avec le marché de l’emploi », a annoncé jeudi à Dakar son président Mansour Cama.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire