Retro 2021 : La lutte sénégalaise entre report, annulation, sans verdict, covid et violence…

2021, une année spéciale s’en va avec ses énormes regrets ! Le monde de la Lutte Sénégalaise a connu des hauts et des bas, entre des combats ficelés, de grandes affiches reportées à cause de la Covid-19, des violences, des batailles rangées, des combats reportés par décision arbitrale, des shows, entre autres. 

Après une année presque blanche à cause de la pandémie du coronavirus, les promoteurs comme que Gaston Mbengue, Luc Nicolaï, Pape Thialis, Pape Abdou Faye, entre autres, ont ficelé des combats de titans comme Balla Gaye vs Bombardier ou encore Ama Baldé vs Modou Lo, Boy Niang vs Tapha Tine, Siteu vs Papa Sow, etc.

Avril 2021

Après un an d’interruption à cause du coronavirus, les lutteurs du Sénégal se préparent à retourner au combat. L’arrivée du Covid-19 il y a un an avait stoppé net la pratique professionnelle : plus de combats ni d’entraînements collectifs. Mais tout ça, c’est du passé : sous l’effet d’une grave crise politique, les principales restrictions ont été levées mi-mars et les compétitions sont en train de reprendre. Certains des colosses les plus adulés feront leur retour dans l’Arène nationale de Pikine, le temple de la discipline, à une dizaine de kilomètres du centre de Dakar. D’une capacité de 20 000 spectateurs, l’enceinte ne devrait en accueillir que la moitié.

Le 16 avril 2021, Gaston Mbengue a ficelé le combat Balla Gaye vs Boy Niang. Le promoteur avait été pressenti pour croiser Eumeu Sène avec le Lion de Guédiawaye. Mais Gaston Mbengue avait finalement abandonné la piste pikinoise à cause de la prétention financière du lutteur. Le combat Balla Gaye vs Boy Niang risque de ne pas avoir lieu après la défaite de ce dernier battu par Tapha Tine.

Balla Gaye vs Bombardier ficelé

Le Don King a aussi ficelé le combat Balla Gaye 2 contre Bombardier qui devait se tenir le 31 juillet dernier, avant son report dû à la propagation du coronavirus. Nouveau report du combat Balla Gaye 2-Bombardier. Initialement prévu le 31 juillet 2021, avant d’être renvoyé au 28 novembre prochain, le combat Balla Gaye 2-Bombardier à été encore reporté au 1er janvier 2022.

La raison ? Tout est parti d’une demande formulée par la famille de Double Less au lendemain de son décès. Une requête acceptée par le promoteur Gaston Mbengue.

Gouye Gui vs Reug Reug officialisé le 05 mai (avorté)

Après une très longue attente, le combat entre Gouye Gui et Reug Reug, a été ficelé par IGFM. La date du combat a été aussi fixée au 29 août 2021. Mais, ce combat n’aura pas lieu en 2021, à cause du coronavirus. Donc, il se pourrait que le combat se tienne à la date du 02 janvier 2022.

Quench bat Double Moteur sur décision arbitrale (07 novembre 2021)

Le combat Quench-Double Moteur n’a pas tenu toutes ses promesses. Le lutteur de l’écurie Lansar a gagné par décision arbitrale, après plus d’une demi-heure de combat.

Au coup de sifflet de l’arbitre central, Double Moteur a ouvert les hostilités. Mais il a eu du mal à poursuivre ses efforts face à Quench, connu pour sa pugnacité. Outre, le poulain de Max Mbargane n’était pas facile à manier en raison du poids.

La suite du combat a été, in fine, dirigée par Quench qui, de fil en aiguille, misait sur la bagarre. Toutes choses qui lui ont été facilitées par la passivité de son adversaire. D’ailleurs, Double Moteur qui se contentait de se saisir le nguimb de son protagoniste, aura écopé de plusieurs avertissements.

A l’arrivée, le pensionnaire de l’écurie Rebeuss a perdu devant Quench à la suite de 5 avertissements écopés contre 2 pour son adversaire.

Forza bat Pakala (28 novembre 2021)

Le combat n’a duré que le temps d’une rose. L’arbitre siffle, les deux adversaires échangent des coups de poings. Résultat, le pensionnaire de l’écurie Fass a terrassé celui de Mbour Montagne.

Siteu vs Papa Sow, un combat sans verdict dans le sang (05 décembre 2021)

Les amateurs de lutte se sont déplacés en grande masse à l’Arène nationale pour suivre le combat entre Siteu (Ecurie Lansar) et Papa Sow (Academie Jambars Wrestling). Mais ils sont rentrés déçus du scénario qu’ils ont eu sur place. En effet, avant le coup de sifflet de l’arbitre, Papa Sow a été gravement blessé au front par un batteur de Siteu. Il a eu un front ouvert, le sang coulant sur tout son corps.

Le corps médical a attesté que le lutteur des Parcelles Assainies ne pouvait plus lutter. Au final, le combat est déclaré sans verdict.

L’instance disciplinaire de la lutte sénégalaise a décidé que le combat entre Siteu et Papa Sow, annulé le 5 décembre dernier après de graves incidents, sera reprogrammé le 29 janvier 2022. Et finalement, après moult commentaires, le promoteur s’est désisté et ce combat n’aura plus lieu. Si Papa Sow a 6 mois de sursis, le CNG a également infligé une lourde sanction contre Siteu.

En effet, le lutteur de l’écurie Lansar a écopé une amende de 500.000 FCFA en plus d’une réparation des chaises saccagées par ses supporters. Bourreau de Papa Sow ce jour-là, le batteur de Siteu est quant à lui interdit d’accès dans l’Arène Nationale pour une durée de 15 ans et 3 mois de sursis.

Tapha Tine bat Boy Niang (19 décembre 2021)

Tapha Tine de l’écurie Baol Mbollo a battu Boy Niang de l’écurie De gaulle, ce dimanche 19 décembre, à l’Arène nationale. Un combat doté du drapeau Pape Diop, l’ancien maire de la ville de Dakar. Les amateurs de lutte avec frappe ont vécu cet après-midi un combat insipide. Au coup d’envoi de l’arbitre, le “Géant” du Boal a foncé sur son adversaire. Celui-ci n’a pas pris le risque de faire face à Tapha Tine.

5 avertissements

Acculé à chaque round d’observation, le pensionnaire de l’écurie De gaulle sort délibérément de l’enceinte et écope des avertissements. Au final, il en aura cinq (5) signant sa défaite devant Tapha Tine par décision arbitrale.

Baye Mandione bat par KO Khoyantane, le roi des arènes de la Gambie (25 décembre 2021)

Baye Mandione est finalement sorti vainqueur de son duel contre Khoyantane. Le lutteur de Thiaroye s’est imposé par KO après quelques secondes de confrontation.

Khoyantane n’a pas fait le poids devant Baye Mandione. L’actuel roi des arènes de la Gambie n’a pas su résister aux coups du lutteur de Thiaroye qui l’a mis KO.

Face-à-face avec Ama Baldé: Le cortège de Modou Lô caillassé à Pikine

La violence s’invite encore dans la lutte. Prévu ce samedi, à l’occasion du combat qui opposait Baye Mandione à Khoyantane, le Face à Face entre Modou Lo et Ama Baldé n’a pu se tenir. Le cortège du roi des arènes a été caillassé avant son arrivée à l’Arène Nationale.

Violence

L’arène Sénégalaise a connu des violences et des bagarres rangées après chaque combat de lutte. Des violences condamnées par les populations de Pikine et Guédiawaye, entre autres. C’est l’après-combat qui empêche de dormir les populations avec des séries d’agressions aux alentours de l’Arène nationale.

Sur ce, le ministre des Sports Matar Ba avait annoncé qu’in cantonnement de GMI sera installée dans le périmètre de l’Arène nationale pour palier cette insécurité.

55
PUBLICITÉ