Réaction de Mimi Touré sur le dérapage de Me Wade :  » Une telle violence verbale de la part de l’ancien premier magistrat du pays est tout simplement aux antipodes de notre culture et de notre religion »

Même si elle est présentement hors du pays, Aminata Touré, envoyée spéciale du chef de l’Etat n’a pas manqué de réagir sur la sortie renversante de Gorgui.

«C’est hélas l’image de notre pays qui s’en trouve écornée car les Sénégalais sont appréciés dans le monde entier pour notre sens de la modération et de la courtoisie. Une telle violence verbale de la part de l’ancien premier magistrat du pays est tout simplement aux antipodes de ce que notre culture et religion nous enseignent dès le bas âge. Il est dommage qu’il choisisse de tourner le dos à la tradition républicaine dignement incarnée par les Présidents Senghor et Abdou Diouf qui ont porté leur statut d’anciens Chefs d’Etat avec élégance et retenue», réagit-elle.

Selon elle, les circonstances de la politique, de la vie tout court aussi éprouvantes qu’elles puissent être  ne sauraient autoriser une telle trivialité. «Il est plutôt triste pour le Président Wade, pour tout ce qu’il a eu à représenter dans notre pays, d’en arriver là», dit-elle.

Elle tient, toutefois, à ajouter que «ces invectives ne sauraient créer la diversion recherchée». «Aujourd’hui, ce dont il s’agit pour le Président Macky Sall, c’est de se concentrer sur la mise en œuvre effective des politiques de développement  économique et social. C’est l’occasion de se féliciter du succès éclatant de la tournée du Président de la République en Casamance marquée par les mesures économiques et sociales hautement appréciées par les populations. 

L’amélioration des conditions de voyage avec l’arrivée de deux navires neufs,  la baisse de moitié du coût du transport maritime, les mesures incitatives pour la relance du tourisme, la promotion de l’agriculture et de l’emploi des jeunes, l’amélioration de l’accès à l’énergie, les investissements en matière d’infrastructures routières et sanitaires sont autant d’actes et d’avancées tangibles qui permettront à la Casamance de jouer sa partition dans la création de richesses nationales  au bénéfice des populations de la région et du reste du pays. Ce sont là les priorités car il s’agit de jeter les bases de notre véritable émergence et le Président de la République Macky Sall ne saurait se laisser divertir de quelque manière que ce soit », conclut-elle

2 COMMENTAIRES
  • guorrgui mo baridole

    Mai ki mane rek la dakhha

  • baye saliou

    respecter le vieux il est tous pour vous c’est les esclaves qui oublier les biens faites

Publiez un commentaire