Réaction de l’ex-capitaine Touré au verdict de l’affaire Cheikh Yerim Seck : « Que cela serve de leçon à… »

Réaction de l’ex-capitaine Touré au verdict de l’affaire Cheikh Yerim Seck : « Que cela serve de leçon à… »

Dans un jugement rendu le 08 novembre 2023, le tribunal a déclaré Cheikh Yérim Seck coupable de diffamation à l’égard de Seydina Oumar Touré, ancien capitaine de la gendarmerie. L’auteur et son complice, ainsi que leur maison d’édition, ont été reconnus civilement responsables et condamnés à diverses sanctions, y compris une peine de prison avec sursis et le paiement de dommages-intérêts.

La cour a statué sur l’affaire qui opposait Seydina Oumar Touré à Cheikh Yérim Seck, auteur du livre Macky Sall face à l’histoire, et à son éditeur, les Éditions l’Harmattan. Selon la décision, Cheikh Yérim Seck est reconnu coupable de diffamation pour avoir accusé M. Touré de transmettre des informations via WhatsApp concernant une affaire judiciaire sensible et de conseiller une partie de prendre un avocat spécifique. Cheikh Yérim Seck a été jugé en défaut, tout comme Xavier Pryen, représentant les Éditions l’Harmattan.

Les sanctions prononcées comprennent six mois d’emprisonnement avec sursis pour les deux accusés et une amende de 5 millions de FCFA en dommages et intérêts à Seydina Oumar Touré. De plus, la publication de la décision dans trois journaux nationaux aux frais des condamnés a été ordonnée, et une contrainte par corps au maximum a été fixée.

Réaction de Seydina Oumar Touré

Seydina Oumar Touré a publiquement réagi à la suite du jugement rendu le 08 novembre 2023, qui a condamné Cheikh Yérim Seck et les Éditions l’Harmattan pour diffamation. Sa réaction a été partagée sur les réseaux sociaux, où il exprime sa satisfaction quant à l’issue du procès et remercie son avocat pour son soutien.

M. Touré, ancien capitaine de la gendarmerie, a détaillé la durée et les péripéties de la procédure judiciaire, qui a duré un an, un mois et vingt et un jours. Il a souligné l’incapacité des accusés à fournir des preuves justifiant leurs allégations, malgré plusieurs demandes de renvoi, au nombre de onze. Le tribunal a finalement condamné Cheikh Yérim Seck et son complice à six mois de prison avec sursis et au paiement de cinq millions de francs CFA de dommages-intérêts, assortis d’une contrainte par corps au maximum.

Dans son message, Seydina Oumar Touré a affirmé son intention de poursuivre la procédure jusqu’à ce que le jugement devienne définitif et exécutoire, souhaitant que cette affaire serve de leçon à ceux qui nuisent à l’image des citoyens honnêtes.

5 COMMENTAIRES
  • Baba

    MERCi monsieur touré

  • TruthHurts

    Nous réclamons la criminalisation de l’homosexualité et de la prostitution. La prostitution est illégale même dans les non religieux comme les États Unis et d’autres pays européens. Pourquoi est elle légale chez nous. Nous ne pouvons pas tromper Allah. Donc ne soyons pas des hypocrites.

  • KALX

    Cheikh Yerim nous attendons toujours votre réponse concernant la question de Dame Mbodj

  • Galass

    « Que cela serve de lecon… » Oui mais cela doit permettre aux militants et talibés du Special One de la diffamation de reconnaître que la justice avait condamné S.O à juste titre puisqu’il n’avait apporté aucune preuve de ses accusations contre Mame Mbaye NIANG. J’ai oublié que pour ces gens là, le juge n’est bon que lorsqu’il déclare qu’ils sont les meilleurs sur cette terre et qu’ils sont dans leur bon droit. Je n’arriverais jamais à comprendre leur mode de fonctionnement, Alhamdou liLAHI

    • Sabah Bengeloune

      Parce que tu es bête tu ne piges rien! Mame M’bame Niang a joué le jeu de Maquis, appuyépar des gens acquis à sa cause avec de l’argent :condamner Sonko en prison,il ne pouvait plus aller aux élections ! Aujourd’hui Mame M’bame Niang reconnaît qu’il ya bien un rapport, na déme kasso.Son mentor est parti en l’oubliant !!!!

Publiez un commentaire