Procès Karim, 31 juillet – 31 octobre : 3 mois et pas un rond sur la table de la CREI

Ils avaient parlé de milliers de milliards détournés par Karim Wade. Dansokho avançait la somme de 4000 milliards, un journaliste qui a, entre temps, brisé sa plume écrivait que Wade fils a volé 2500 milliards, Mimi Touré disait que Wade et sa cour gardaient par devers eux plus que le budget du Sénégal, les seconds couteaux rivalisaient d’ardeur sur le terrain de l’énonciation de sommes les faramineuses les unes que les autres.

Sur la base de ces accusations, le Président a réactivé la CREI, des commissions rogatoires ont été envoyées un peu partout aux quatre coins du monde et les conjectures allaient bon train.

Aujourd’hui, trois mois, jour pour jour après le début du procès de Karim Wade, rien, touss, nada, n’a été découvert. La CREI, son procureur, ses commissions rogatoires, l’appui du FBI et des parquets financiers de Paris et de Luxembourg n’ont pas réussi à trouver les milliards que le régime avait fait croire aux populations.

Entre temps, Karim fait face aux juges à qui il demande de parler de milliards. Mais qui préfèrent écouter des témoins qui accusent ou qui déchargent sur des bases très subjectives

6 COMMENTAIRES
  • tôt ou tard

    arrêtez de faire la promotion de ce gars. disons la vérité c’est son père li l’a mis dans cette situation en voulant lui donner tout : l’argent, le pouvoir…cela ne se passe plus en Afrique. COMPARÉ est parti

    • free

      tu mens ne mêle pas son père sur tes mensonges sache que balla gaye et la famille de aziz ndiaye sont dans de bonne mine.

  • baye fall

    tu es prisonnier politique

  • mah

    Bs l seul problem du senegal s son g s
    oidisant journaliste ki nous fatigue .
    Il faut alle faire ds investigation pour mieux informes » guene balma akha »

  • jii

    libérez il n’a rien fait aujourd’hui macky en tete du pays il fait sa campagne

  • bakary

    Quelle honte

Publiez un commentaire