Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

“Prétendues reproches des Koldois à Mameboye : Les fourberies abjectes d’un frustré” (Par Bantamba)

C’est un truisme que de le mentionner. Les élections locales du 23 janvier charrient des enjeux locaux et nationaux dont l’énormité ne souffre d’aucune ambiguïté. Toutefois, il n’est nullement impertinent de se poser la question de savoir si débat qui y est inhérent doit conduire à des dérapages mensongers susceptibles de créer ce qu’un grand penseur nommait la confusion des repères.

Celui de l’électorat de Kolda s’entend dans le cas d’espèce. La réponse est affirmative. Convenons en toute lucidité et en toute bonne foi. Ni ce qu’on appelle souvent par euphémisme le politiquement correct ni la partisannerie outrancière ne sauraient admettre que le débat soit malsain ou biaisé. La fin du Sénégal ne pas se décréter au soir du 23 janvier.

L’exemple le plus patent du débat politicien de bas étage sur fonds de verbiages nous vient de Kolda. Dans une diatribe intitulée ” Ce que les Koldois reprochent à Mameboye Diao”, Un énergumène sorti de nulle part s’arroge le devoir de s’essayer à une lamentable tentative diabolisation du leader de la coalition NDJADENNE Allergique au débat de caniveau rédhibitoire, nous allons nous contenter à démonter pièce par pièce le manque de consistance et la légèreté de son argumentaire.

Commençons par le titre ou l’auteur de l’article oriente désespérément le lecteur à lire ses idioties. La question qu’on est tentée de lui objecter est celle-ci: Quels Koldois et pour quels reproches fait à Mameboye Diao. Insinuer que le candidat légitime à la mairie de Kolda doit être bannie par tous du point de vue de l’hostilité dont il ferait l’objet ou adulé par au point de faire faire l’unanimité par rapport à une affection relève d’une malhonnêteté intellectuelle réductrice.

Kolda est un et indivisible. Elle ne saurait l’être du point de vue politique où il est est question pour chaque citoyen de faire valoir son libre arbitre pour choisir le candidat auquel il se reconnaît. Mameboye Diao aurait bien tort d’avoir la prétention de disposer ce que le meilleur des envoyés n’a pas obtenu. En introduction, l’auteur de l’article en manque d’assurance et de conviction peine à dissimuler sa contrariété au point de demander la permission de la claquer par le terme formaliste de “Si je peux me permettre”.

Il traduit une frilosité coupable de vouloir maquiller une contre contre-vérité éhontée. Pour avoir raté le coche à l’entame de son propos, le quidam affirme de façon péremptoire et gratuite que Diao est ” le plus inaccessible des candidats”. Question qui ne souffre d’aucune impertinence. Comment il l’a su? C’est probablement parce qu’il est un militant alimentaire en quête de pitance et dont la préoccupation marmitale commande de manger à tous les râteliers. A ton besoin de rappeler que le poste de responsabilité occupé par M. Diao est le couronnement logique de
ses compétences acquises à la grande école de l’ENA le prédispose de facto à adosser ses activités à un agenda démentiel. Ce qui se comprend aisément à moins de faire dans la calomnie politicienne et circonstancielle.

De quelqu’un qui aspire à diriger une localité, l’on ne doit, à priori, attendre que sa gouvernance soit féconde et efficiente à la mesure des attentes légitimes de ceux dont il sollicite les suffrages que de satisfaire les besoins ponctuels individuels qui constituent la demande sociale prégnante. Dieu sait que Mameboye s’en est toujours acquitté avec honneur et plaisir à la mesure des moyens dont il dispose. Satisfaire tout le monde et dans le même temps est l’apanage du Tout-Puissant.

Mameboye Diao n’a pas la prétention de se l’attribuer. En dépit de la générosité et l’altruisme débordants que ses contempteurs honnêtes lui reconnaissent. Comment peut-on pousser l’hypocrisie au point de vouloir accréditer l’idée selon laquelle Mameboye Diao ferait de la politique pour des sinécures ? Si le ridicule tuait, l’auteur de ces ignominies disparaîtrait comme un pot de chagrin. Non M. B Diao n’a pas une perception mercantiliste ni calculatrice de la pratique politique.

Bien au contraire, Il l’appréhende comme un moyen de jouer sa partition dans la prise en charge des préoccupations essentielles de ses compatriotes et non un moyen d’accéder à des strapontins. C’est une insulte même à l’intelligence de la vaillante population de Kolda et une irrévérence notoire que de leur parler de messie dans leur quête du développement endogène. L’Émergence de Kolda qui lui tient à cœur au point de le pousser à entrer dans la gueule du loup politicienne sera inclusive, concertée et vertueuse ou ne sera pas. Faudrait-il le souligner Mameboye Diao fini de prendre la mesure exacte de la difficile mais exaltante mission qui l’attend.

Comble d’hypocrisie, notre ami, manifestement sbire d’un adversaire frileux de Diao, qui a les allures d’un fou furieux débile insinue une prétendue exhibitionnisme” Nguistal” de Diao dans les actions sociales qui le distinguent des autres prétendants. Une telle accusation guidée par une affreuse mauvaise foi n’a pas des chances de prospérer dans la conscience collective des Koldois qui sont loin des demeurés.

L’Impact réel des actions de leur fils dans leur leur importe beaucoup plus qu’une supposée exhibitionnisme convoquée pour une tentative de dénigrement vouée à l’échec ? Oui Mame Boye Diao est riche. De cette richesse du cœur qui le contraint à vouloir s’approprier, contre vents et marées, les aspirations et attentes légitimes des populations de Kolda mais aussi des nombreuses potentialités de sa région natale pour ouvrir des boulevards de richesse pour toutes les couches représentatives de la population du Fouladou.

A y voir clair, l’auteur de l’article fait étalage de sa frustration de ne pas faire partie des membres du staff de Diao qu’il cloue au pilori avec une déception pitoyable. Pour la conclusion apocalyptique et funeste d’un réveil fatal et brutal de Diao au lendemain du 23 janvier prochain, elle n’est rien d’autre que le fruit de ton imagination bête et méchante. Aucun perdant n’aura le réveil ni brutal ou fatal. Bien au contraire, il sera réconfortant et galvanisant car rien que la posture de répondre à l’appel du devoir du terroir constitue en elle-même une victoire.

Par Bantamba
Coordonnateur des jeunes de Mameboye Diao.

53 Whatsapp
Annonces
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    12:17 - 02/12/2021

    Lewandowski a choisi son futur club pour remporter le Ballon d’Or

    Whatsapp
    12:10 - 02/12/2021

    Aissatou Diop Fall : “Macky ne veut pas sortir du pays par la grande porte de l’histoire…”(vidéo)

    Whatsapp
    11:36 - 02/12/2021

    Aissatou D. Fall : “Alé kalath gui mooy Djimbori mi recevoir aap Sathie…” (vidéo)

    Whatsapp
    11:22 - 02/12/2021

    Covid-19 : Le variant Omicron confirmé dans 23 pays

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp