PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
img 3420 - Plan de circulation à Massalikul Djinane : Les recommandations de la police

Plan de circulation à Massalikul Djinane : Les recommandations de la police

Le commissaire principal de la Police sénégalaise, Ndiarra Séne, a fait face à la presse, ce mardi, dans le cadre de l’inauguration de la grande mosquée de Massalikul Djinane, prévue ces jeudi 26 et vendredi 27 septembre. Il a appelé les « talibés » mourides, les chauffeurs, autorités entre autres, à se conformer aux recommandations et de plan de circulation de la Police Ce, pour mieux s’orienter.

« Nous les recommandons d’écouter et de respecter les injonctions des agents de police déployés sur les différents axes qui les permettent de vaguer librement, d’aller et de revenir, avec un gain de temps et de sécurité », a d’emblée déclaré le commissaire.

Ndiarra Sene d’ajouter : « les chauffeurs doivent se conformer au dispositif du code de la route avec le respect de la vitesse, des distances de sécurité et la révision des moyens de transports et du temps de repos qui par moment, font défaut. »

Pour les automobilistes qui ne détiennent pas de « laisser passer », la police les conseille de converger vers les sites d’hébergements les plus proches mis à leurs dispositions. Il y a également  l’interdiction de la circulation des deux roues, motocyclettes, dans le secteur 2, délimité en jaune (voir la photo jointe). Pour les détenteurs de véhicules hippomobiles, ils seront interdits dans tout le secteur 1 délimité en bleu pour minimiser les accidents et l’engorgement de la circulation.

 

img 3426 1024x768 - Plan de circulation à Massalikul Djinane : Les recommandations de la police

Concernant les fidèles, la police les exhorte à plus de calme et de sérénité pour éviter les bousculades à tous les niveaux. « Ils doivent également écouter et se soumettre aux injonctions des agents de police sur les axes et surtout dans l’enceinte de la grande mosquée de Massalikul Djinane », conseille-t-il.

Idem pour les détenteurs de cartes d’invitations qui doivent suivre les recommandations de la sécurité et du comité d’organisation qui ont déjà défini l’emplacement des uns et des autres. Aux accompagnants des guides religieux , le commissaire avertit que sans badge l’accès a certains endroits de la mosquée pourrait leur être interdit.

Les fidèles et autres qui viennent pour donner un coup de main aux agents de la sécurité, M. Sene souligne que des »Kourels et Dahras » ont été identifiés et la police a effectué un briefing avec eux. Sur ce, il les appelle à vaguer à leurs occupations permettant aux structures désignées de faire leur travail. En cas de doute sur une identité d’une personne suspectée sur les lieux, le commissaire principal invite les fidèles à signaler au niveau du service de sécurité.

Poursuivant, Ndiarra Sene révèle que pour les accidents de la circulation, trois (3) numéros de téléphones ont été mis à la disposition des pèlerins pour des interventions dans les délais requis (77 529-15-79, 77 529-02- 71, 77 529-01-06). Il n’a pas manqué de signaler que 1600 agents des commissariats de Dakar de la police ont été déployés. Et de ce fait, il informe que 587 individus ont été arrêtés à Dakar depuis dimanche dont 67 autour de la mosquée de Massalikul Djinane.

Circulation Inauguration
Annonces

(5) commentaires

Hamady

Hé commissaire Wakhna, mbokk talibé yi, dieuffélén limou wakh ndakh thiakhane, amou ci darra. Ils sont là pour la sécurité des pèlerins, merci de suivre les consignes et après l’inauguration, donnez lui un grand bol de thieré, seydi Sène.

Lamine Diouf

Tout ça c bien mais
Que la majeure partie des sénégalais apprennent à être éduqués.

Seydi Hawa

Massalikul Djinane est une grande victoire pour l’ISLAM

Th

C’est important de parler aux prieurs et aux visiteurs. Mais dites vous que la grande partie va à l’encontre des interdits .
Mettez les moyens et la stratégie que vous disposez pour éviter d’éventuelles bousculades surtout après la prières.
La vie d’une personne n’a pas de prix.
qu’Allah nous protége.

Baba 99

On ne devrait pas parler de pèlerinage mais de prière. C’est pas Touba, pas encore en tout cas.

Publier un commentaire