PUBLICITÉ

Pétrole Sénégal : Le têtu corona perturbe la date de la 1ère livraison…

L’Australien Woodside en pourparlers sur le calendrier du projet pétrolier de 4,2 milliards de dollars au Sénégal. En effet,  le calendrier de la première livraison de pétrole, pourrait être perturbé par le Covid-19 présent sur les marchés. Mais aussi par les conditions du marché qui se sont détériorées, la semaine dernière.  C’est du moins ce que révèle, ce mercredi, .nasdaq.com, visité par Senego.

Le projet pétrolier offshore de Woodside entamé

Melbourne, 25 mars – Woodside Petroleum WPL.AX et ses partenaires sont en pourparlers sur le calendrier de leur projet pétrolier Sangomar au large du Sénégal. Un projet est d’un montant de 4,2 milliards de dollars. La pandémie au coronavirus et l’effondrement des prix du pétrole entravent les travaux.

Woodside, Cairn Energy Plc CNE.L, FAR Ltd FAR.AX et le gouvernement sénégalais viennent de commencer le développement du projet pétrolier offshore, suite aux décisions finales d’investissement (FID) en janvier dernier. Et, ils avaient pour objectif de commencer à produire du pétrole en 2023.

Le projet est le premier développement pétrolier du Sénégal et est essentiel aux plans de croissance de Woodside pour les sept prochaines années.

Le Covid-19 et et l’effondrement du prix du pétrole en scène

“En prenant une DIF positive en janvier 2020, nous avons pris en compte les fluctuations des prix à court terme et les prévisions à long terme. Cependant, avec les récentes implications de COVID-19 sur les marchés, il est prudent de faire le point sur les incertitudes émergentes importantes en matière de livraison”, a déclaré Woodside, l’opérateur du projet.

Cela montre la rapidité avec laquelle les conditions du marché se sont détériorées au cours de la semaine passée.  Et le Sénégal a suspendu tous les vols commerciaux internationaux pour aider à ralentir la propagation du nouveau coronavirus.

Le FAR a déclaré mercredi que la rencontre des partenaires porterait notamment sur la manière de réduire les coûts, de retarder les dépenses ou les deux, et sur tout impact sur le calendrier de la première production.

“Les perturbations causées par la pandémie COVID-19 et l’effondrement du prix du pétrole posent des défis à notre processus d’endettement”, a déclaré la FAR dans une déclaration à la bourse australienne.

Le projet Sangomar, le seul à avoir obtenu un feu vert

Le projet Sangomar est l’un des trois grands projets clés pour la croissance de Woodside et est le seul de ceux qui ont obtenu un feu vert final. Woodside a indiqué en février que les dépenses d’investissement se situeraient entre 4,1 et 4,4 milliards de dollars en 2020, dont une petite partie pour Sangomar.

Annonces

(2) commentaires

  • Malick Diallo

    ecouter il ne faudra pas nous faire croire aux pere noel il faudra vous continuer le travaille dans le serieux est transparence pour le petrole il faudra faire beaucoup attention il quil est du serieux ce petrole cest pour le peuple senegalais soiyons serieux il faudra avoire pitier aux peuple senegalais nous aussi ont veux vivre comme tous le monde voila a bon entendeur salue il faudra rendre compte vraie aux peuple en meme tant largent du conaviruse il faudra quil du transparence il ne faudera pas faire commele leuk est le lievre soiyons serieux attetion aux profitard est demain la tombe

  • Xalassati

    Woodside bouleen niou fonto, Si le petrole atteignait 150$ le baril loleen di wax….

    Il faut que l’Etat regarde et controle bien ce qui se passe dans les plateformes offshore, peut etre meme ils sont en train de sniffer le liquide depuide longtemps.