PUBLICITÉ
police 2 696x430 - Perquisition chez Jean Meïssa Diop : La police nationale plaide un "malentendu"

Perquisition chez Jean Meïssa Diop : La police nationale plaide un « malentendu »

La police a réagi suite à la perquisition des éléments de la DIC chez le journaliste Jean Meïssa Diop. Une visite aux allures de « tentative d’intimidation » et mal prise par la presse sénégalaise qui s’est érigée en bouclier pour défendre leur « Doyen ».

Et à travers un communiqué, les limiers ont tenu à s’expliquer et à s’excuser auprès de Jean Meïssa Diop qui, nous dit-on a porté plainte contre X.

In extenso, le communiqué du Bureau des relations publiques de la police nationale…

Dans le cadre d’une enquête ouverte suivant une plainte, les agents de la Division des Investigations Criminelles, se sont rendus, le 29 juin 2019, aux environs de 06 heures, à la cité Mame Dior, aux fins d’interpeller un individu, conformément aux instructions du Procureur de la République.

C’est ainsi qu’ils se sont rendus dans un immeuble qui leur avait été indiqué comme étant le domicile et l’adresse professionnelle de la personne recherchée. Sur place, leur
interlocuteur qui s’est présenté comme étant Jean Meïssa DIOP, leur a déclaré que le concerné n’y habitait pas. Parallèlement à l’identification, la recherche s’est poursuivie dans les pièces de l’immeuble.

Il y’a lieu aussi de mentionner qu’aucune interpellation ou violence, n’a été exercée sur les occupants de la maison au cours de cette intervention qui s’est déroulée dans les horaires légales et conformément à la loi.

Toutefois, la Police Nationale présente ses excuses à la Famille DIOP pour ce malentendu.

LE BUREAU DES RELATIONS PUBLIQUES DE LA POLICE NATIONALE

police - Perquisition chez Jean Meïssa Diop : La police nationale plaide un "malentendu"

Dic Jean Meissa Diop
Annonces

(10) commentaires

Khouly Beuth

La police ne doit pas s arrêter sur des excuses cette famille doit être DÉDOMMAGÉE. ce que conseille à ce Monsieur c est de porter plainte contre ces policiers.

Samba

Nous vivons dans une république de bamboula complètement désorientée qui ne sais plus où donner de la tête et ce n’est que la partie visible de l’iceberg concernant ce scandale

Maxam

Thieye polisou afrique rawatina polisou senegal. Tjr heureur et horeur

Diop

Vous qui dirigez le service de relations publiques, sachez que la violence n est seulement pas physique.elle peut être verbale voir morale

Henri Louis

Ce sont des erreurs qui arrive , ils se sont excusés officielment dc ou est le problème ? Passons a autre chose .la vie continue

Deug

En tout cas personne n’est au dessus de la loi ce
Ce pays est un pays de droit policier ou pas

Alioune Toure

Que.la justice suit son cours.

Galass Baayou Mbéne Ka

Suis pas d’accord sur çe genre de chose ouais le professionnalisme qu’on parle toujours

Moustapha Badio

Veuillez accepter les excuses de la police mes dames et messieurs

Talla Lo

Niokotay Dagniou Lenko Deflo

Publier un commentaire