PUBLICITÉ

Pénurie d’eau à Touba: Moustapha Diakhaté prône la fin de la gratuité

La pénurie d’eau a encore frappé une dizaine de quartiers dans la capitale religieuse du mouridisme (Touba). Un incident ayant suscité moult commentaires pendant la période du magal 2019. Dans un post qu’il s’est fendu sur sa page facebook, l’ancien président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yakkar (Bby) assure que la solution réside sur la fin de la gratuité d’eau à Touba. 

Depuis plusieurs décennies la Ville de Touba est confrontée, pendant et en-dehors du Magal, à l’insuffisance et à la mauvaise qualité de l’eau.

La forte teneur en sel et sa couleur saumâtre fait que l’eau de Touba est tout sauf potable.

Cette situation est indigne de la Capitale de l’une des plus grandes communautés musulmanes du Sénégal.

Cause

La principale cause des déficits et autres pénuries c’est la gratuité de l’accès à l’eau pour une population qui varie entre 1 à plus de 4 millions de personnes selon les périodes.

Heureusement de plus en plus de voix s’élèvent pour s’interroger sur la politique de l’approvisionnement en eau de Touba. Les gens se rendent compte que la gratuité de l’eau ne peut plus continuer.

Il faut donc sortir des discours démagogiques, populistes, cesser de placer les populations dans une situation d’assistanat et les responsabiliser: l’eau n’a pas de prix mais elle a un coût.

Réforme

Le ravitaillement correct de Touba en eau de qualité exige des réformes en profondeur.

Dans cette perspective, l’Etat et les autorités religieuses doivent trouver un partenaire stratégique à l’instar de la SDE pour produire et distribuer l’eau à l’intérieur de la Ville.

Le partenariat avec la SDE avec l’Etat est exemple positif d’une gestion de l’eau passée au secteur privé. Cela a permis en moins de dix ans, la réduction des pertes par deux et la desserte a été améliorée avec des tarifs pratiquement inchangés!

Diakhaté Moustapha
whatsapp 113
Annonces

(13) commentaires

Gangstapolitics

Il a raison. Pourquoi l’eau devrait être gratuite á Touba et pas ailleurs au Senegal.
Nous tous payons nos taxes ( quoique).
L’eau ne doit jamais faire une discrimination entre ses citoyens..
C’est injuste..Soit l’eau est gratuite pour toute la population du Senegal soit elle ne l’est pas.
#JaiSoif

    Macky Ounkou Sall

    katal sa ndeye domeram dji hypocrite

    Macky Ounkou

    katal sa ndeye hypocrite domeram

Ndiobo Sow Saakal

Vrai naffekh ce gars, quand vous etiez directeur cabinet politik du PR c t silence radio sur ce problem maintenant loin du apprenti dictateur Macky, Tu devenu un aboyeur , bien que sois daccord avec vs sur 7 question, je trouve neanmoins que vs etes un hypocrite

Mamadou Seck

Ce problème devait être réglé depuis avec les adiyas ils devraient régler le problème d’assainissement et accès à l’eau potable pour la cité de Cheikh ahmadou bamba à quoi bon construire de belles villas avoirs des milliards donner des adiyas de 100 à 200millions et ne point pouvoir régler ce problème d’insalubrité publique soyons logique ?

Kanysaf

Pourtant tivaoune,niassene,poponguine et autres payent l eau. Il y a pas 2senegalais mais un.

Sam Sall

Ce pas vrai l’eau ne manque pas à touba a ce point moi tout le magal j’ai utilisé la douche et si y’a pas de pression ça ne marche pas du moins un manque d’eau

Bataclan

Touba est une ville parasite.pourqw il n paie leurs impots comm tout bon citoyen

Douks Ly

S’ils ne paient pas qu’ils assument la qualité de service qu’ils ont.

Malick Diallo

Disons vous les politciens vous etes tres sales vous parler unuquement de votre interet pour leau vous avez fait echec dans toute les ligne leau cest pour tous les citoiyens pas de discrimination il faudra mettre tous le monde au meme pied degalite tous les hommes naissent libre est egeaux le senegal nappatrient pas aun seule corporation vous etes tres enrretard cest fanatique

Madiodio

Attention l’eau de touba est prise en charge par les tailles.letat y intervient seulement que pendant le magal donc il faut savoir raison gardé

    Madiodio

    Lire talibé

Madiodio

Lire talibé

Publier un commentaire