Oumar Sarr tacle sévèrement Abdoulaye Daouda Diallo

Malgré les nombreux doutes qui alimentaient les débats sur la présence ou non de Oumar Sarr au Dialogue national convoqué par le président de la République Macky Sall, le coordonnateur du Pds a brillé par sa présence au palais de la République, ce 28 mai. Connu pour son franc-parlé, l’ancien ministre en a profité pour éclaircir certains points.

Annonces

Prenant la parole, Oumar Sarr a axé son discours sur le référendum du 20 mars dernier, initié par le chef de l’Etat Macky Sall. « Je dois dire que lors de ce référendum on a même pas eu le droit de vérifier le fichier électoral, nous avons demandé au ministre en charge des élections (pointant du doigt le ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo) le listing du fichier électoral et il a refusé« , confie M. Sarr. Avant de poursuivre son plaidoyer « dans les bureaux de vote et dans les centres de vote ce sont les responsables de la coalition du ‘Oui’ qui avaient les listings et nous, responsables de la coalition du ‘Non’ n’en avions pas« . Ce qu’il qualifie d’anormal.

Très remonté contre le ministre de l’Intérieur qui tentait d’apporter une réplique, Omar Sarr de rétorquer « Non M. le ministre, je vous rappelle que vous avez donné l’ordre à votre Directeur des évaluations des fichiers de ne pas nous donner de listing et ceux qui ont participé aux élections le savent bien! » Et visiblement, ces paroles ont fâché M. Abdoulaye Daouda Diallo qui, dans une colère noire, n’a cessé de gesticuler, comme pour contredire le coordonnateur du Pds. Et selon lui, dans les bureaux de vote, seuls les représentants de la coalition du ‘Oui’ disposaient de ce fameux listing. D’où la question qu’il se pose « quelle autorité doit organiser les élections? » Car, de son avis, il est paradoxal qu’un responsable et fervent défenseur du parti au pouvoir organise des élections pour son propre compte. Et à cet effet, il propose la création d’une structure indépendante, dirigée par une autorité indépendante pour organiser des élections.

(2) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
cico

Maky sall ne doit pas prendre des decisions improvisees sinon il va toujours faire du wax waxett

cico

La date du 28mai fixee pour la jounee de la concertation doit etre fixee au dernier samedi du mois de mai

Publier un commentaire