Nigeria: Thèse du décès de Keshi par crise cardiaque contestée

Une controverse est entrain de naître sur la réelle cause du décès ce mercredi matin de l’entraîneur Nigérian Stephen Keshi à Benin-City. En effet, Rickey Aburime, un membre de la famille de Keshi a rejeté dans l’Etat d’Edo le rapport selon lequel l’ex entraîneur des Super Eagles est décédé dès suite d’une crise cardiaque. En rejetant la thèse de crise cardiaque, Aburime a exigé qu’une autopsie soit conduite afin de déterminer la raillée cause du décès de Keshi, informe le site koaci.com.

Des circonstances dans lesquelles le décès du « Big Boss » est intervenu, ce membre de la famille a retracé d’après le journal DailyPost que l’ex capitaine des Super Eagles était en réunion avec des amis dans sa résidence Bénin-City quand il est soudainement tombé malade. Le proche du défunt a ajouté que Keshi a été rapidement évacué à l’hôpital Faith Mediplex mais il a rendu l’âme à l’arrivée sur les lieux.

Etant donné que Keshi n’est pas décédé à l’hôpital mais plutôt lors de son transfert, le membre de la famille a mis au point qu’il n’y a pas de rapport officiel sur le décès mais seulement un constat de la police.

Enfin sur l’agenda de Keshi, ce mercredi, une source proche de la famille citée par le journal AfricanFootball.com a révélé que l’ex entraîneur des Super Eagles devait rencontrer des responsables de l’équipe nationale de la Guinée à Logos.

2 COMMENTAIRES
Publiez un commentaire