PUBLICITÉ

Moustapha Fall Ché : « Si Khalifa revient, on l’accueillera à bras ouverts »

La grâce présidentielle accordée à l’ancien maire de la ville de Dakar, Khalifa Babacar Sall est passée sous l’analyse de Moustapha Fall Ché qui scanne la décision du président de la République, la vie politique de Khalifa Sall et son avenir politique et Benno Bokk Yakaar. 

Les conditions de la grâce

La libération de Khalifa Sall dépendait de la volonté et du désir du président de la République, comme il l’avait signifié. Mais Moustapha Fall Ché révèle que « c’est le Khalife Général Des mourides qui lui avait demandé de libérer son disciple Mbaye Touré à qui il est très attaché. » « C’est le désir du Khalife a précédé celui du président de la République qui a par la suite, accédé à sa requête »,  éclaire-t-il.

La vie carcérale

Pour ceux qui disent que Khalifa ne voulait pas sortir de prison, il leur dit « qu’ils ne vivent pas les conditions de la détention qu’il vivait à Rebeuss. » Il a même rappelé  le cas de Karim Wade qui avait demandé à ses camarades du Pds de participer au dialogue politique de 2016 pour qu’il puisse recouvrer la liberté. Avant d’ajouter : « Celui qui connait la prison ne souhaite  même pas deux jours de prison pour une autre personnes. »

Avenir politique

« Moi j’ai toujours dit que Khalifa Sall est l’héritier légitime de Tanor Dieng à la tête du parti socialiste », rappelle Moustapha Fall Ché. Après cette épreuve carcérale et son exclusion du parti, il estime que « s’il n’était pas sorti du Ps ,  ce serait lui l’actuel secrétaire général du parti et en 2024, il pourrait être le candidat du parti, il pourrait même être le candidat de la coalition BBY. »  Le président d’honneur de Macky 2012 estime que  » les gens oublient que khalifa était membre de la coalition BBY. »

Le retour 

Et dans la même veine, sur le retour de  Khalifa Sall, sans hésiter, il lance : « S’il revient dans BBY, nous l’accueillons à bras ouverts ». Parce que rappelle-t-il, « la politique c’est l’art de modifier les rapports de forces. Et en politique, on ne compte pas en unité, on compte par millier. »

Khalifa Sall Moustapha Fall Ché
Annonces

(3) commentaires

Bocar Mbengue

Si khalifa Ababacar sall revient dans votre minable coalition , il ne sera plus crédible à nos yeux ,et puis il nous montrera que c’est un vaut rien.Ah, non je ne crois pas que Khalifa a le culot de faire un choix aussi mauvais

Charles

cc

Maurice Mbaye

Repose toi mon vieux, Khalifa Sall ne reviendra pas dans votre coalition de prédateurs.
On est en 2019 et on nous parle encore de Macky 2012, qui ne devait plus être d’actualité depuis longtemps. Le problème de ce pays est que bcp de politiciens n’ont pas de vrai job.

Publier un commentaire