Moustapha Diakhaté : “Il faut réformer la Fonction publique sénégalaise “

Moustapha Diakhaté, l’ancien président du groupe parlementaire de ” Benno Bokk Yaakaar , n’est pas content de la manière dont la Fonction publique sénégalaise fonctionne.

Cherté…

Selon l’ancien député et membre de “Benno Bokk Yakaar “, la fonction publique sénégalaise est l’une des plus coûteuses, des plus chères en Afrique voire au monde, avec une masse salariale de 1000 Mds de FCFA rapportés aux 130 0000 agents.

Poids budgétaire…

D’après lui, la comparaison du poids budgétaire de la masse salariale avec la faible efficacité de nos administrations et services publics, notamment, de santé, d’enseignement scolaire, universitaire et formation professionnelle n’est pas, non plus, la plus flatteuse.

Annonces

Phallocrate…

“En outre, avec seulement 23% des effectifs, les femmes sont très faiblement représentées dans le monde des fonctionnaires. Paradoxalement, notre pays a pourtant l’un des ratios de fonctionnaires les plus faibles au monde avec 0,87 fonctionnaire pour 40 Sénégalais”, déclare Moustapha Diakhaté, sur sa page facebook.

Réforme…

Poursuivant ses propos, l’ancien président du groupe parlementaire soutient que servir le Sénégal de demain, c’est assurément réformer sa Fonction publique. Mieux, il conclut : “La fonction publique sénégalaise, budgétaire et inefficace : les racines du mal sénégalais.”

Ancien Député Bby

(7) commentaires

Cheikh

Bravo de poser le débat. D’abord, si la fonction publique est inefficace, la faute incombe surtout à l’autorité qui promeut les incompétents car ce sont des politiciens et des cireurs de chaussures. Ensuite, il faut comprendre que le coût n’est pas forcément imputable aux fonctionnaires lambda mais surtout à ceux qui sont dans les agences donc aux politiciens nourris et blanchis à ne rien faire de concret. En réalité, un diagnostic critique des agences pourrait permettre d’en supprimer une bonne partie pour unitulité ou doublon et d’améliorer l’efficacité de plusieurs autres grâce à la mise en place de programmes d’actions cohérent et adapté. Enfin, l’Etat répond très mal aux préoccupations des fonctionnaires car les politiques d’habitat sont maintenant inadaptées car trop coûteuses, ce qui contraints les fonctionnaires que vous jugez bien payer à continuer de trinquer.
La faute de cette inefficacité de la fonction publique incombe au Chef de d’Etat qui doit promouvoir une gestion axée sur les résultats, mettre en place une politique d’habitat adapté pour les fonctionnaires et promouvoir la compétence en lieu et place de la politique.

    Blin

    …et tous cette flicaille ( policiers-gendarmes) recrutée dans le Fouta au porte à porte pour servir macky sall et à personne d’autre. Euhhh l’insécurité au Sénégal; Ah lala… il y a aussi cette violente milice de gros bras nourrie, blanchie et peut-etre logée à nos frais. L’Afrique reste L’Afrique.

Fall Mouhamadou

Chapeau…

Omar Zeck

Svp yow tu parles trop vas prendre ta retraite té méy gnou Diam waye

Dame

Ce qu il faut reformer c est la fonction politique . Elle nous a retardé pendant des années. Les politiciens ne font rien et se tapent les plus gros salaires. Elle faut supprimer le salaire des politiques et instaurer des primes de presences, la limitation des mandats à 2 et après cessation ils retournent à leurs metiers . C est la voie de salut pour ce Sénégal

Kannman

Monsieur Fatish ,Bougane Gueye Dani est tombé dans l’oubli depuis belle lurette, ressaisis ‐toi et économise ton energie

Zal

Ce Moustapha là est malade. Il faut qu’il aille voir le psychiatre. Nous avons un fou à lier