Moustapha Cissé Lo avertit Macky Sall: « Ceux qui tentent de l’isoler ne lui veulent pas du bien »

Moustapha Cissé Lo avertit Macky Sall: « Ceux qui tentent de l’isoler ne lui veulent pas du bien »

Aphone depuis le saccage de ses domiciles à Touba par des talibés en colère, Moustapha Cissé Lo brise le silence. Le tonitruant député et ex coordonnateur départemental de l’Alliance pour la République (Apr) à Mbacké passe en revue l’actualité nationale, après près d’un mois d’absence du territoire.

Il a notamment porté une cinglante réplique à Barthélemy Dias qui a récemment fait une sortie musclée, annonçant la candidature du Parti socialiste (Ps) à l’élection présidentielle de 2017.

On vous prête des intentions de créer une fronde au sein du parti pour faire chanter Macky Sall et l’amener à reconsidérer sa position par rapport aux ténors sanctionnés après leur défaite aux Locales?

Je ne ferai jamais chanter le Président Macky Sall. Il est le chef de l’Etat élu à 65%. Je revendique d’être un acteur important de son accession au pouvoir. Je dis même que je suis l’actionnaire majoritaire, et il me respecte. Il a fait de moi un Vice président de l’Assemblée nationale. J’ai été l’un des premiers ministres conseillers de son gouvernement.

Donc, en quoi je devrais le faire chanter ? Je ne peux pas le faire, et je n’en ai pas l’intention. J’ai mis mes moyens personnels pour que Macky Sall gagne en 2012. Lors du meeting historique de Mbacké qui a consacré la chute de Wade, Macky Sall avait donné un million. A moi seul, j’ai investi 21 millions. J’ai des amis très riches qui me soutiennent, ici, et dans la diaspora. Donc, qu’on soit clair, je ne ferai jamais de fronde, et je ne quitterai pas le parti.

Et je veux que tout le Sénégal sache que, si le chef de l’Etat me demande de démissionner de l’Assemblée du Parlement de la Cedeao, je le ferai séance tenante. Aujourd’hui, je prends les Sénégalais à témoin. Entre moi et Macky Sall, c’est un compagnonnage permanent, Ceux qui le disent sont très sous informés. J’ai fait une liste de 29 personnes composée des membres fondateurs du parti et les combattants de 2008 jusqu’à son accession au pouvoir pour attirer son attention sur eux.

C’est des responsables de la première heure sur qui il peut compter pour 2017. Je cite pêle mêle, moi-même, Mbaye Ndiaye, Mahmoud Saleh, Mor Ngom, Alioune Badara Cissé, Diène Farba, Farba Ngom, Arona Dia, Thierno Alassane Sall, Mariama Sarr… Je ne dis pas qu’ils sont mécontents – parce que je ne suis pas leur porte-parole – mais j’alerte. Le chef de l’Etat doit avoir beaucoup de considération pour ces gens-là. Ceux qui tentent de l’isoler ne lui veulent pas du bien.

Est-ce à dire que vous craignez d’être trahis par vos alliés, si l’on sait que le Parti socialiste multiplie les sorties contre le régime et que Moustapha Niasse pourrait quitter son poste de président de l’Assemblée, selon certaines sources ?

Je démens cette information. Niasse est le candidat du Président Macky Sall et sera reconduit en octobre à son poste. Je le soutiens, parce qu’il est l’allié le plus loyal et le plus honnête avec le Président Macky Sall. Mais, il y a des alliés qui soufflent le chaud et le froid. Quelqu’un qui te soutient et ne rate jamais l’occasion de te dénigrer et d’annoncer qu’il sera candidat contre toi en 2017, celui-là, n’est pas un allié sûr. Et le Président gagnerait très tôt à les libérer. Ils disposent, grâce aux fonctions qu’ils occupent, des moyens d’intervention pour élargir les bases de leur parti et se présenter contre lui en 2017. Ceux qui veulent partir ont aussi le droit de quitter. C’est la démocratie. Et il doit, dès à présent, commencer à élargir son parti et ses alliances, aussi bien avec le Pds que d’autres formations politiques.

La polémique autour du mandat du Président se poursuit. Pensez-vous que la voix référendaire serait le mieux comme le stipule la Constitution ?

J’ai toujours été contre la réduction du mandat présidentiel pour des raisons que vous savez tous. Mais, à plusieurs reprises, le chef de l’Etat m’a réitéré son intention de respecter son engagement. Donc, on ne peut pas être plus royaliste que le roi. Je respecte son choix. Mais, je voudrais très sagement lui suggérer de consulter l’Assemblée nationale sur la réduction du mandat présidentiel. Les uns sont pour la voie parlementaire, les autres sont pour la voie référendaire. Il y a même des opposants qui sont contre la réduction du mandat. Donc, il y a un dilemme. Alors le chef de l’Etat, gardien de la Constitution, peut demander à la représentation nationale la question suivante : dois-je dégager 7 milliards pour un référendum ou passer par le Parlement pour réduire mon mandat ? Après, il est quitte avec le peuple et avec sa conscience. Si le Parlement l’autorise, on le fait. Si le Parlement refuse, il se conforme à ça.
Populaire

3 COMMENTAIRES
  • polt

    Merci Mr Cissé LO. La seule chose qu’on vous reproche c’est qu’on vous voit plus. Vous devez être au devant de la scène parce que beaucoup de jeunes apéristes vous prennent comme référence. Rien ne doit vous décourager. Vous étiez là au moment ou c’était plus difficile. Donc ne baissez pas les bras pour rien au monde.

  • sine

    bien dit Moustapha cissé lo est très engager et il est courageux. C’est un pion très important de la magistrature de Macky sall.

  • GUEYE

    CONTINUE DANS CE SENS C'EST TRES BIEN .JE VOUS DEMANDE DE DIRE AU PRESIDENT MACKY SALL DE ME PAS LIBERER KARIM MEME SI SON PERE LE DEMANDE.CE SERAIT UNE ERREUR MONIMENTALE.

Publiez un commentaire