Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Moussa Sy, Abdou Fall: Cri du coeur d’un militant Apr de la Diaspora – Par Habib Dicko*

Il est des moments dans la vie d’un parti où le silence des militants et responsables sonne comme une complicité dans certaines déviations politiques. A l’Alliance pour la République (Apr), les orientations et les dynamismes imprimés ces temps derniers par le frère Président de notre parti créent des frustrations et des remous à tous les niveaux. Après les jeunes puis les cadres républicains, des bruits de bottes se font entendre dans la Diaspora dont l’apport a été plus que déterminant dans les différentes victoires et la marche du parti.

En réalité, mon courroux vient principalement des nominations du camarade Secrétaire général de notre parti survenues lors de la dernière réunion hebdomadaire du Conseil des ministres, le mercredi 3 juin 2020. Il est certes vrai que les prérogatives que lui confère la Constitution indiquent clairement qu’il peut nommer qui il veut aux postes civils et militaires. Mais, force est de constater que la promotion de certains cadavres politiques qui au gré des grasses saisons ont cheminé avec tous les régimes, peut prêter à réflexion.

En quoi, la nomination d’un Moussa Sy toujours mis en ballottage aux Parcelles assainies et obligé de faire du “langamou” pour garder la Mairie, peut-elle bénéficier à Macky Sall et à notre parti? Idem pour Abdou Fall obligé de fuir sa base politique initiale des HLM pour cause d’impopularité avant d’atterrir à Thiès où même dans ses rêves les plus fous, il ne peut ébranler Idrissa Seck. C’est aussi le cas de la nomination de madame Nicole Gakou, Directrice des structures du parti de Abdoulaye Baldé, l’union des Centristes du Sénégal (Ucs). Toutes ces nominations, somme toute, légitimes puisque émanant de l’autorité qui en a les pleines prérogatives, nous interpellent tout autant.

Quels sont les enjeux politiques qui les justifient? Pourquoi continuer à satisfaire des alliés et transhumants au détriment des militants de la première heure qui avaient cru en Macky Sall pendant la traversée du désert au temps de vaches maigres?

Des militants qui se fixaient des cotisations mensuelles pour animer et massifier le parti jusqu’à la victoire en 2012. Ces héros de 2012 sont devenus aujourd’hui des orphelins politiques sucés jusqu’à la dernière goutte de sève, pressés, essorés, puis jetés comme de vieux chiffons à la poubelle.

On aurait compris que Macky Sall accueille des responsables politiques de premier plan, mobilisateurs de surcroît, dans son parti pour des raisons électoralistes comme l’avait fait Me Wade en son temps avec les Aida Mbodj et Aïda Ndiongue. Parce qu’il avait en tête l’idée de briguer un second mandat voire un troisième comme il l’a tenté en vain.

Après la victoire de 2012, tous les responsables de notre parti avaient avec une discipline militante avérée concédé à Macky Sall la nomination d’alliés politiques à des postes de responsabilité au nom du slogan “Gagner ensemble, gouverner ensemble”
Mais qu’est ce qui peut bien faire courir aujourd’hui l’Apr après ses victoires de 2012 et 2019… ?
Qu’est ce qui pourrait justifier la promotion d’alliés politiques dans ce contexte actuel?
Mes propos ne constituent guère une rébellion mais l’expression d’une profonde déception. Osons quelquefois dénoncer certains faits frustrants même si cela vient du frère Président de notre parti.

*Coordonnateur APR de l’Etat de Rhode Island
Secrétaire adjoint chargé des élections
Délégation des Sénégalais de l’extérieur (DSE)
USA

24 Whatsapp
Annonces
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    13:02 - 21/06/2021

    Horreur à l’hôtel ” La pierre de lisse” : Le personnel neutralisé des clients blessés et dépouillés

    Whatsapp
    12:48 - 21/06/2021

    Envoyée spéciale du HCR: L’actrice américaine Angelina Jolie au secours des refugiés maliens

    Whatsapp
    12:12 - 21/06/2021

    Tournée économique : “Une claque à l’opposition” (Chargés de mission du Président Sall)

    Whatsapp
    11:59 - 21/06/2021

    Alioune Tine : ” Il est désormais impossible de faire un troisième mandat au Sénégal”

    Whatsapp
2
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp