PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Mort du boulanger à Thiès : Témoignages sensibles de sa tante (Senego TV)

Amar Mbaye, dit Mafatim est décédé ce vendredi à Thiès à la suite d’une altercation entre Jakartamen et policiers. Senego est allé à la rencontré de sa famille et sa tante donne sa version des faits. 

Revenant sur les circonstances du drame, sa tante explique que c’est aux environs de 22 heures, que Mafatim a quitté le domicile familial pour aller travailler. Boulanger de profession, il cherchait du sel avec sa moto Jakarta.

« En cours de route, Mafatim est tombé sur des affrontements entre Jakartamen et forces de l’ordre.  Ces derniers l’ont intimé de rebrousser chemin. Chose qu’il a refusée, car voulant retourner travailler. Et c’est lorsqu’il a insisté que sa mort est survenu. D’aucuns disent qu’on lui a lancé une pierre d’autres soutiennent qu’on l’a frappé », témoigne Fatou Bintou Samb.

Maf, comme le surnomme ses amis, est mort laissant derrière lui  quatre (4) enfants et une femme en état de grossesse. Il vivait à la sueur de son front et était l’unique fils de sa mère.

Regardez ! 

whatsapp 150
Annonces

(4) commentaires

Maxam

Noooooooo li mertina.

Kaghan

Ces policiers doivent être éduqués pour qu’ils respectent la vie des citoyens

Sy

Bonjour
Coluche à dit que, vous savez comment on appelle un Policier en Afrique. On l’Appel.
( Monsieur )…

Sy

Vous saviez pourquoi on l’Appel Monsieur pour eux s’ils sont tenue ils croient plus fort que tout et il oubli leurs fonction pardonné moi et merci.

Publier un commentaire