« Monsieur le Président, le Peuple a répondu à votre place. », Par Diamé Diouf, Conseiller Technique du Président de la Répblique

Les propos inqualifiables de l’ancien président Abdoulaye Wade ont été récusés et condamnés par tout le Peuple sénégalais. Mêmes ses plus fidèles compagnons ont exprimé, sans ambages, leur désapprobation.

L’unanimité de la condamnation des propos de Wade entre dans le cadre de l’exception sénégalaise. Face à l’agression de nos valeurs, le Peuple a dit non dans une forme de perfection purement sénégalaise. Cette réaction, selon le mot d’un auteur célèbre, « saisit les grands esprits et frappe infailliblement les petits. »

Dans ces moments de confusion, les sénégalais ont jugé bon de rappeler à l’ancien Président Abdoulaye Wade son identité, d’où il vient et ce à quoi ils sont profondément attachés. Les sénégalais sont attachés au Président Macky Sall, à l’égalité des hommes, au respect de l’autre, à la tolérance, à l’identité dans la diversité, à l’unité nationale et à la cohésion sociale.

Dans un tel contexte et dans une telle atmosphère, le Président de la République Macky Sall peut tranquillement continuer à répondre aux besoins des populations qui le noteront, à la fin de son mandat, à l’aune de ses réalisations et le reconduiront, pour un second mandat, afin de poursuivre ses chantiers au grand bonheur des citoyens. Les petits esprits s’occupent des personnes, les moyens des évènements et les grands esprits s’intéressent aux idées, disait Roosevelt. C’est pourquoi lorsque Vous avez pris connaissance des vils propos de Me Wade, vous avez dit : « laissez-le parler ».

Oui Monsieur le Président, vous avez vu juste. Vos réalisations se vivent au quotidien : la couverture maladie universelle, les bourses familiales, la gratuité des soins pour les enfants de zéro à cinq, la gratuité de la césarienne, la gratuité de la dialyse, la baisse des impôts, la baisse du loyer, la baisse du prix des denrées de première nécessité, l’Université de Diamniadio, l’Université du Sine Saloum de Kaolack, l’autoroute ILA Touba, les infrastructures routières, les ponts, le port maritime de Ndakhonga, la centrale électrique de Boutoute, les stades, les bateaux pour la liaison Dakar-Ziguinchor, les hôpitaux… Votre mission est de travailler au service de l’unité nationale et de la cohésion sociale. Votre ambition est de faire du Sénégal un pays émergent. Devant cette exaltante mission et cette noble ambition, Vous n’avez du temps que pour l’action.

Au-delà du travail accompli au profit des populations, la réaction du Président Macky Sall traduit sa conception de la vie qui consiste à faire son devoir et à accéder au sublime par un comportement exemplaire pour sauvegarder sa liberté.
Le Président Macky Sall a conscience de la portée de l’attaque mais supporte avec majesté, en silence les coups de langue venimeuse de Wade. Il a gardé son calme, sa sérénité et a refusé d’être diverti. Il s’est oublié et a oublié TOUT pour la stabilité du pays. C’est ça le sacrifice.

Mais l’attitude de noblesse du Président Macky Sall n’est pas circonstancielle. Elle est la manifestation la plus éloquente du contraire de ce que dit Abdoulaye Wade. Elle témoigne d’une essence, d’une valeur, d’une identité. La noblesse est plus pertinente dans la parole et le comportement que dans la naissance.

Le calme et le sang-froid opposés à la violence des propos de Wade montrent la dignité de l’Homme que les sénégalais ont choisi, à 65%, comme Président de la République.
Vous me pardonnerez si mon admiration devant l’attitude sublime du Président Macky Sall a dépassé les limites mais comprenez également ma pitié pour Wade et mon indignation à l’encontre de ses propos.

AH MON DIEU, fasse que le Président Macky Sall soit toujours au-dessus de l’espèce Wade! Je voudrais rappeler, pour terminer, la leçon d’Alfred de Vigny dans son poème « la mort du loup » : « A voir ce que l’on fut sur terre et ce qu’on laisse
Seul le silence est grand ; tout le reste est faiblesse. »

Diamé DIOUF
Conseiller Technique
Du Président de la République

6 COMMENTAIRES
  • dieng mbacke

    arreter le cinema

  • gros

    Au lieu de jouer les laudateurs griots il faut conseiller au président de trouver dare dare une solution au manque d’eau d’électricité au chômage et à la faillite de l’école
    Voici les problèmes du Sénégal et des sénégalais c’est la qu’on veut que vous soyez volubile et non dans un règlement de compte politique entre un ancien président et son ancien premier ministre

  • senegalay karim

    le puople est avec wade

  • doudou Gomis

    Monsieur le conseillé il sera très difficile que notre cher sénégal s’emerge avec ses genres de pratiques . Monsieur avez vous sonder l’opignon des signalais ? Rassurez-vous avant de faire croire au president de tout les senegalais que derrière tout les senegalais font une colonne couvrée satisfaite. Monsieur Diamé arrêtez la manipulation pour se faire plaire le sénégal a besoin de travailleur,de bon conseillé. (Svp)

  • laye

    Ce n’est pas le Sénégal qui m’a vu grandir qui se décline de la sorte . Je suis déçu qu’un de nos

  • vairyter

    si l’homme etait parfait l’art n’existerait pas car c cet imparfait ki ta permi d’accoucher de tel propos si aujordhui le fils de macky est dans cette situation il fera de meme

Publiez un commentaire