Annonces
Annonces
» » » » » » Me Pape Sène Csdh : « Je ne peux pas dire que...

Me Pape Sène Csdh : « Je ne peux pas dire que l’expulsion de Kémi Séba est illégale… »

  • Cheikh Kandé Cheikh Kandé

Me Pape Sène, président du comité Sénégalais des droits de l’homme a participé aujourd’hui, 18 septembre 2017, à l’hôtel Pullman, à la session de formation en droit international des droits de l’homme. Le thème abordé lors de cette rencontre: « Migrations internationales et droits de l’homme ». A cette occasion il s’est prononcé sur l’expulsion de Kémi Séba. Selon lui, l’expulsion de Kémi Séba n’a aucunement violé le droit Sénégalais.

« Quand on parle de migration ce n’est pas une question que l’on peut prendre de façon spécifique par rapport à une situation particulière bien déterminée. Kémi Séba c’est un Franco-béninois qui était sur le sol Sénégalais, l’Etat a estimé que son comportement peut semer un trouble à l’ordre public, il a pris la décision de l’expulser, de le retourner dans son pays d’origine, il n’y a que ça », a indiqué Me Pape Sène.

« Il faut qu’on sache une chose :  C’est bien qu’on protège le droit des migrants mais il y a aussi la souveraineté  des Etats qu’il faut prendre en compte. Il appartient à l’Etat de mesurer son degré de souveraineté et de voir maintenant les limites qu’il faut accorder au droit des migrants », a précisé le président du comité Sénégalais des droits de l’homme qui faisait face à la presse.

Pour Me Pape Sène autant qu’il faut respecter le droit des migrants, autant, également, respecter les citoyens, les concitoyens, les ressortissants, les migrants doivent également respecter, se conformer aux règles qui régissent le fonctionnement de l’Etat.

Selon Me Sène, l’Etat du Sénégal n’a aucunement violé les droits de . Cependant, il affirme qu’il ne peut pas, pour autant, indiquer que « l’expulsion de Kémi Séba est illégale. »

Direct Hôtel Pulman Formation sur la migration et les droits humains, Me Pape Sene président du comité Sénégalais des droits de l'homme se prononce sur le sujet

Publié par Senego.com sur lundi 18 septembre 2017

Annonces
Annonces

6 commentaires

  • MOUSSAKA
    18/09/2017 04:24

    cet AVOCAT est de APR je crois bien…ceci VEUT dire cela

  • Alioulom
    18/09/2017 05:07

    le temps necessaire pour un recours ne lui a pas ete accorde. C’ est ca la question. Il ya un a prealable a toute expulsion. Quel avocat ! Il ya le droit , il ya tes positions politiques il faut pas les melanger. Comment un defenseur des droits de l’ homme peut – il etre aussi incoherent sur cette question?

  • Alioulom
    18/09/2017 07:00

    Laye t’a rien compris. Tu melanges angleterre et pomme de terre.

  • merci
    18/09/2017 07:20

    ce genre d’avocat qui joue les monsieur je sais tout qu’il arrête vraiment même les robes d’avocat qu’il mettent c’est issu du colonialisme tchim nous africain ont à pas d’identité quand vous allez dans les pays anglophones ils mettent c ridicules perruque blonde sur leurs têtes tchim

  • sargal
    18/09/2017 18:29

    Même la nomination de cet avocat Apr au comité sénégalais des droits de l’homme (csdh) est la preuve du schéma de démantèlement par le pouvoir de Macky de tout processus démocratique dans notre pays. Voilà le résultat avec ses prises de position partisanes.

  • laye
    18/09/2017 19:39

    Macky je ne veux même pas le voir en peinture!! Mais sur cette expulsion, je dis BRaVO!!! Senegalais wakh rek! Comme si vous êtes les plus intelligents du continent, foutaises! On expulse de partout nos compatriotes sir le continent, sans bagages, sans bien, mon cousin est mort il y a de cela 10 ans, dans la misère, tous ces biens confisqués, divorce, maladies; après son expulsion du Gabon! Et il n’est pas le seul! Alors content que ce connard a été expulsé et j’espère que sa femme suivra

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL