PUBLICITÉ
garde penitentiaire - Mbour : Cinq familles de garde pénitentiaire privées de leurs maisons

Mbour : Cinq familles de garde pénitentiaire privées de leurs maisons

Cinq familles de garde pénitentiaire à la retraite ont été délogées de force de leurs maisons à Mbour. Elles disent être victimes d’une expropriation, car le président de la République leur avait offert ces logements en 2015. Ainsi, elles comptent porter plainte.

Délogés par des éléments encagoulés, ils disent être humiliés devant leurs familles. « L’ex-camp de garde de Mbour a été le théâtre d’une intervention musclée et injustifiée, menée par une Brigade appartenant à l’administration pénitentiaire« , a déclaré sur Rfm Brigadier chef, Djibril Ndiaye, président de la cellule départementale du mouvement national des policiers à la retraite.

« Éléments encagoulés »

Selon Brigadier Ndiaye, cette intervention « exécutée par des éléments encagoulés » a été commanditée par le Colonel Bocandé, directeur de ladite administration et monsieur Sow, directeur des ressources humaines de l’administration pénitentiaire.

Plainte

Les gardes pénitentiaires à la retraite comptent déposer une plainte. Elles interpellent le chef de l’Etat et les organisations des droits humains. « Le 22 mars 2015, à l’occasion d’une audience accordée au mouvement national des policiers à la retraite, nous avions demandé à ce que tous les ex camps de garde soient attribués aux policiers retraités. Cette demande avait été agréée par son excellence, le Président de la république – Macky Sall. Depuis, des demandes de régulation ont été adressées au Chef de bureau des impôts et domaines », a expliqué Brigadier Ndiaye. A noter que certains de ces victimes n’ont pas encore trouvé de point de chute; d’autres sont hébergés par leurs parents et voisins.

Garde Mbour
Annonces

Un commentaire

Diaxlé

Notre PROBLÉME au Sénégal est que beaucoup de travailleurs ne pensent JAMAIS aux heures dures de la RETRAITE. Des gens qui travaillent pour l´État et qui, au lieu d´économiser leurs maigres ressources pour chercher un toit, une parcelle pour vivre tranquillement à la retraite, se lance dans la recherche de femmes à marier et d´enfants. Il nous faut changer cerians de nos comportements qui sont des anti-valeurs. Si l´État vous offre ces maisons destinées aux gardiens qui travaillent, où vont loger ceux qui sont actifs?

Publier un commentaire